Dakhla : La ville se relooke

Dakhla : La ville se relooke

De nombreux projets rentrant dans le cadre de l’exécution du nouveau programme de développement urbain de la ville pour 2009-2012 sont actuellement lancés. Ces projets s’assignent pour objectifs de doter la ville de toutes les commodités de la vie moderne et confirmer son statut de pôle régional de développement.
Ces projets sont le fruit d’un partenariat dans le cadre de ce nouveau programme entre la direction générale des collectivités locales (83 MDH), l’Agence de promotion et de développement des provinces du Sud (70 MDH), le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace (60 MDH), le ministère de la Jeunesse et des Sports (7 MDH), le ministère des Habous et des Affaires islamiques (3 MDH), le conseil de la région (36 MDH), le conseil provincial de Oued-Eddahab (21 MDH) et la commune de Dakhla (20 MDH).
Doté d’une enveloppe budgétaire estimée à 300 millions DH, ce programme, ficelé en mai dernier, se décline en une série d’actions. Celles-ci se rapportent notamment à la mise à niveau et au développement du tissu urbain, au renforcement du réseau de voirie, à la mise en place d’équipements structurants, à l’aménagement de zones d’activités économiques et industrielles et à la protection de l’environnement. Selon des données fournies par l’Agence urbaine de Oued-Eddahab-Aousserd, la ville de Dakhla sera dotée, à la faveur de ce programme, étalé sur la période 2009-2012, d’une médiathèque, d’un conservatoire de musique, d’une piscine couverte, d’un complexe sportif et d’un centre d’accueil et de conférences.Elle sera, de même, équipée d’une école de sports nautiques, d’un centre de vacances, de nouveaux marchés de gros et municipal et d’une gare routière.
Parmi les projets retenus dans le cadre de ce programme, figurent également la réalisation d’un réseau de voies transversales pour assurer l’ouverture de la ville sur sa façade atlantique, la mise en place d’une voie longeant l’océan, l’aménagement de giratoires et de l’avenue principale Al-Walae et l’achèvement de l’équipement de la zone industrielle.
Il s’agit aussi de la création d’une zone d’activités économiques, de la réalisation d’une station de traitement des eaux usées et de l’aménagement d’un parc régional, outre la mise à niveau des quartiers sous-équipés, l’achèvement de l’aménagement de la corniche, le renforcement de la voirie et de l’éclairage public et la création de nouveaux espaces publics. Fruit d’une approche participative et de concertation, ce programme se veut une action globale prenant en compte les différentes composantes de la ville.
L’objectif étant de pallier aux dysfonctionnements constatés, contribuer à la mise en valeur des potentialités locales, à la dynamisation de l’économie et au renforcement de l’identité de la ville par la mise en valeur de sites emblématiques du paysage urbain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *