Dakhla : L’habitat social fait son chemin

Dakhla : L’habitat social fait son chemin

D’après l’Inspection régionale de Dakhla de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace et au titre de l’année 2009 quelque 292 unités d’habitat sont réparties entre 50 dans la province de Oued-Eddahab et 242 dans la province d’Aousserd (192 au centre de Bir Gandouz et 50 au centre d’Aousserd).
«La gestion dudit programme tiendra compte des spécificités locales en vue de faciliter l’accès des habitants aux logements dans les meilleures conditions et d’encourager leur sédentarisation, notamment dans les centres ruraux de la région», apprend-on auprès des responsables de l’habitat de Dakhla. Ainsi une commission locale chargée du suivi et de la gestion du programme d’habitat à faible coût et l’examen des dossiers des bénéficiaires a été créée récemment au niveau de cette région , et qui regroupe les autorités locales, l’Inspection régionale de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, la société Al Omrane-Al Janoub à Dakhla, l’Agence urbaine et la direction régionale du Haut Commissariat au Plan, cette commission a été créée conformément à la circulaire du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, relative à la commercialisation des logements à faible Valeur immobilière totale. La commission, sous la présidence du wali de la région de Oued Eddahab-Lagaouira, se penchera sur l’identification des catégories des bénéficiaires, des procédures d’attribution et des conditions d’éligibilité à ce programme. Selon l’Inspection de l’habitat de Dakhla, les habitants des bidonvilles de Dakhla seront recasés dans le cadre du nouveau programme de l’habitat et de l’urbanisme de la ville de Dakhla au niveau des lotissements dédiés à ce programme. Le programme d’habitat à faible coût (140.000 DH) dans les provinces du Sud porte sur la construction durant la période 2008-2011 de quelque 1.770 unités. Ce programme bénéficiera aux ménages habitant les bidonvilles ou résidant dans des habitations menaçant ruine, aux agents et petits fonctionnaires de la Sûreté nationale et de la fonction publique, aux salariés du secteur privé et aux artisans. Le programme national de logement à faible coût prévoit la réalisation d’environ 130.000 unités de logement à 140.000 DH pour un investissement de 15,5 milliards DH. Ce programme sera directement réalisé à hauteur de 65% par les filiales du holding Al Omrane sur les quatre années à venir, alors que le reste sera exécuté par des promoteurs immobiliers privés dans le cadre d’un partenariat avec les filiales du holding. Ce nouveau produit vise à faire bénéficier les familles les plus démunies, des subventions de l’Etat, notamment celles dont le salaire mensuel n’excède pas 1,5 fois le SMIG (2.700 dirhams), à  diversifier l’offre en logements dans le cadre de la lutte et la prévention contre l’habitat insalubre et à impliquer les petits et moyens promoteurs immobiliers dans ce type de projets.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *