Dakhla : mise en valeur de la faune saharienne

Dakhla : mise en valeur de la faune saharienne

Un atelier sur le plan d’action stratégique pour la conservation des ongulés du Maroc, l’écologie et les aspects sanitaires et génétiques, ainsi que les modalités de conservation à moyen et long termes de cette faune saharienne a été organisé, mercredi 7 juillet, à Dakhla. Cet atelier est initié par le Haut commissariat aux eaux et forêt et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD). Il s’inscrit dans le cadre de la deuxième opération de lâcher d’addax et d’autruchons à cou rouge, au niveau de la station d’acclimatation et de réintroduction de la faune saharienne de Safia (Bir Guendouz-province d’Aousserd). Le choix de cette région pour abriter cet atelier se justifie par le fait qu’elle a connu le lancement d’un projet important, il y a deux ans, qui porte sur la réintroduction d’antilopes à la station d’acclimatation de Safia pour la réhabilitation de la faune saharienne. Aménagée aux fins de rétablir dans leur région naturelle des «groupes fondateurs» de populations sauvages de gazelles «dama mhorr» et d’«addax nasomaculatus», la station «Safia» affiche aujourd’hui un résultat très positif : une croissance de 23% du nombre des espèces introduites et «un comportement normal» des animaux qui se sont adaptés en général aux conditions locales.  La gazelle dama mhorr est une espèce exclusivement saharienne. Elle avait complètement disparu de la nature au Maroc et fait actuellement l’objet d’un programme de réintroduction.  L’addax est une espèce d’ongulés qui était présente dans les régions sahariennes. Elle vivait dans les ergs et dans les zones sableuses des régions de Laâyoune, d’Iriqui, de Tafilalet de l’erg Chebbi. L’effectif actuel de la population des antilopes à la station de Safia est de quelque 38 animaux, répartis entre 20 gazelles «dama mhorr» et 18 addax. La réintroduction de ces antilopes sahélo-sahariennes dans la station de Safia a eu lieu en avril 2010 au terme d’une opération de capture, de translocation puis de lâcher qui a concerné 15 gazelles et 10 addax, prélevés respectivement d’une réserve de chasse à Rmila (Marrakech) et du parc national de Souss-Massa (Agadir). L’opération de translocation d’antilopes sahélo-sahariennes vers la station d’acclimatation de la faune saharienne au niveau du site de Safia à Bir Guendouz s’inscrit dans le cadre des activités d’un programme national de réhabilitation de la faune saharienne du Maroc. Cette action a été soutenue et réalisée dans le cadre d’un partenariat regroupant les autorités, les collectivités locales et la société civile représentée par l’association Nature Initiative.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *