Dakhla : Moyens et perspectives de développement

Les travaux des journées d’étude sur les moyens et perspectives de développement de la province d’Aousserd s’est pris fin dernièrement par la présentation d’une série d’exposés dressant l’état des lieux du processus de développement local et des secteurs d’activités potentiels.
L’objectif de cette opération d’analyse, d’évaluation et de diagnostic est de dégager des créneaux à fort potentiels économiques, d’expliquer et de débattre des principaux enjeux du développement local et placer l’ensemble de ces éléments dans le cadre d’un schéma global et prospectif de développement de la province pour les années à venir. Cette rencontre de deux jours, dont les travaux s’est sont ouverts récemment sous le thème «pour une vision prospective de développement de la province d’Aousserd», ambitionne également de consacrer la culture de concertation participative autour des modalités et perspectives de développement local, indiquent les organisateurs. Selon des données fournies à cette occasion, le développement de la province est confronté à deux enjeux majeurs et interdépendants, le premier est lié à l’attractivité de la population et le second à la création d’activités économiques et leur diversification. L’éloignement de cette province et son milieu désertique difficile à mettre en valeur, constitue les principales contraintes qui pèsent sur le développement de la région.
Cependant, la province d’Ousserd dispose d’un nombre d’atouts susceptibles d’insuffler un nouvel essor à l’action de développement local. S’étendant sur une superficie de 65.918 km2, soit 46% du territoire de la région d’Oued Eddahab-Lagouira avec une population de près de 20.513 habitants (dont 3.726 en milieu urbain), la province d’Ousserd dispose d’une façade maritime d’une longueur de 200 km.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *