Dakhla : Préserver la baie de Oued Eddahab

Dakhla : Préserver la baie de Oued Eddahab

Initié par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement en partenariat avec la wilaya de la région de Oued Eddahab-Lagouira, avec l’appui de l’Agence pour la promotion et le développement des provinces du Sud et de l’Institut national de recherche halieutique, cet atelier a eu pour but de s’arrêter sur les projets de développement durable ouverts dans la baie de Oued Eddahab. L’occasion pour une pléiade d’experts locaux et nationaux spécialisés de mettre en synergie leurs expertises afin de mener des actions concrètes pour un développement durable au niveau régional.
Plusieurs thèmes ont été débattus par les participants et ont porté sur plusieurs points, à savoir l’avancement des projets liés à la protection de l’environnement dans la péninsule de Dakhla, la délimitation du domaine public maritime, la délocalisation de la décharge publique, le rôle de la recherche halieutique pour la protection du milieu maritime de la baie. Les participants ont également évalué les efforts consentis en la matière et dressé les perspectives de développement durable régional. L’accent a également été mis lors de cet atelier sur les efforts engagés en vue de consacrer les principes du développement durable dans les établissements de l’enseignement et sensibiliser des élèves aux problèmes environnementaux de leur région dans le cadre de plusieurs programmes comme c’est le cas avec «Eco école» et «Jeunes reporters». Les participants à cette rencontre ont mis l’accent sur les conventions thématiques de partenariat en cours à Dakhla pour la réalisation de projets intégrés dans les secteurs de l’eau et de l’environnement pour une enveloppe budgétaire de près de 314 millions de DH. Ces conventions portent sur des projets pour la gestion des déchets solides ménagers des villes de Dakhla et de la commune d’El-Aargoub, l’amélioration du cadre de vie des citoyens à travers une série d’opérations relatives à l’éradication des points noirs de déchets et de décharges arbitraires, la réalisation d’une station de traitement des eaux usées pour l’arrosage des espaces verts, outre la mise en place d’un observatoire régional de l’environnement et de développement durable. Ce projet d’appui au développement durable de la baie de Oued Eddahab s’inscrit dans la continuité des actions de sensibilisation déjà entreprises sur le site par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement à travers différents programmes.
Pour rappel, la baie de Dakhla est un site exceptionnel d’un grand intérêt biologique et écologique et se caractérise par sa grande biodiversité et sa situation géographique incomparable. Elle offre un habitat idéal pour plus de 120 espèces de mollusques, dont des espèces endémiques et plus de 41 espèces de poissons.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *