Dakhla : production et commercialisation du fromage camelin

Dakhla : production et commercialisation du fromage camelin

Une dizaine de femmes marocaines sahraouies, regroupées au sein d’une coopérative basée à Dakhla, ont mis sur le marché un fromage exclusivement produit à partir du lait camelin. Cette production s’est faite au moyen de procédés développés ayant permis, pour la première fois à l’échelle nationale, de fabriquer une telle substance alimentaire. «Ajban Dakhla», pot de 100 grammes et dont le prix est fixé à 25 dirhams, a été conçu avec le concours de chercheurs de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et d’un bureau d’études spécialisé grâce à des procédés bien étudiés. Ces procédés permettent de pallier les difficultés qui entravent la coagulation du lait camelin. En effet, ce lait est connu pour ses propriétés qui le rendent difficiles à se transformer en fromage ou en beurre. Créée il y a trois mois, la coopérative de production du fromage camelin avait bénéficié de huit chamelles qui lui ont été remises par la direction régionale de l’agriculture, qui avait organisé, par ailleurs, une rencontre sur l’élevage des dromadaires et la valorisation des produits camelins, à l’occasion du 1er Salon régional agricole de Oued Eddahab-Lagouira. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une action globale de valorisation du cheptel camelin et de ses produits. Des mesures ont été prises, dans ce cadre, en vue de soutenir les éleveurs et protéger le troupeau. Le projet constitue aussi une expérience pionnière au niveau des pays de l’Afrique du Nord, au regard des techniques utilisées et de la qualité du fromage obtenu. Connu localement sous l’appellation «Frik», le lait camelin, souvent consommé frais ou coupé de sucre et d’eau «Z’rig», occupe une place de choix dans le menu des ménages sahraouis. En principe, la production laitière de chaque chamelle est entre 6 et 14 litres par jour. La traite est variable selon les régions et n’est faite généralement que quand les conditions alimentaires le permettent. Dans les conditions difficiles le lait est entièrement réservé aux chamelons. La qualité de ce lait est parfaitement conforme aux exigences de l’homme. D’ailleurs, le lait de chamelle contient trois fois plus de vitamines C que celui du lait de vache. Le lait de chamelle contient aussi les protéines, les sucres, les graisses, les minéraux et les vitamines dont l’homme a besoin. Ce lait a un goût sucré ou salé selon les plantes dont l’animal se nourrit. Généralement le lait de chameau est blanc rougeâtre, doux et âcre.  Selon des statistiques fournies par la délégation provinciale de l’agriculture à Dakhla, la production annuelle en lait camelin dans la région de Oued Eddahab-Lagouira s’élève à quelque 4 millions de litres. L’effectif du cheptel camelin a connu au cours des dernières années, une évolution considérable, pour s’établir actuellement à plus de 25.000 têtes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *