Dakhla : Un milliard de dirhams d investissements durant le premier semestre

Dakhla : Un milliard de dirhams d investissements  durant le premier semestre

51 projets d’investissement ont été approuvés par la Commission régionale d’investissement au cours du premier semestre de l’année 2012, pour un montant qui dépasse un milliard de dirhams.
Selon un rapport établi par le Centre régional d’investissement d’Oued Eddahab-Lagouira et dont ALM a obtenu une copie, ce dernier a instruit 59 projets d’investissement au cours du premier semestre de l’année 2012, dont 51 ont reçu l’avis favorable de la Commission régionale d’investissement, pour un montant global de 1,056 milliard de dirhams, devant permettre la création de 2.752 nouveaux postes d’emploi.
Cette année a été marquée par la progression toujours soutenue du secteur de l’industrie agroalimentaire, chiffrant un montant d’investissement global de l’ordre de 597,39 millions DH et la création de 1.747 emplois.
Ce rapport ajoute que l’analyse sectorielle du montant d’investissement durant ce semestre montre la prédominance du secteur de l’industrie agroalimentaire avec un taux de  57%, suivi du secteur du tourisme avec 345,7 MDH, soit 33%, et le BTP avec un montant de 55,04 MDH, soit 5%.
Pour ce qui est des certificats négatifs, le Centre a délivré au cours de ce semestre 185 certificats contre 205 durant la même période de l’année 2011. L’analyse des certificats négatifs accordés fait ressortir la prédominance de la SARL avec 64%, suivie de la SNC avec 28%, autres avec 6%, et des personnes physiques avec 2%. Les secteurs d’activité concernés sont principalement les services, commerce, BTP, agriculture, pêche, tourisme et industrie.
La région d’Oued Eddahab-Lagouira représente un passage incontournable entre le Maroc et l’Afrique, carrefour du développement et du partenariat économique. Elle est composée de deux provinces et 13 communes dont deux urbaines.
Cette région est dotée d’un port bien aménagé, deux hôpitaux, un aéroport international, deux zones industrielles, 3.369 km de réseaux routiers et une zone franche d’exportation. Elle assure des ressources importantes dont des richesses halieutiques diverses, un potentiel touristique indéniable avec plus de 667 km de littoral et des plages et sites magnifiques. A cela s’ajoutent des conditions idéales pour la pratique de sports nautiques, des conditions climatiques idéales pour la production des primeurs, ainsi qu’un parcours important pour l’élevage camelin. Cette région est aussi parmi les plus ventées et par conséquent favorable à l’installation de parcs éoliens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *