Dakhla : Une enveloppe de 75 MDH pour promouvoir le tourisme

Dakhla  : Une enveloppe de 75 MDH pour promouvoir le tourisme

Dakhla a de beaux jours devant elle. De grands projets vont consolider ses infrastructures touristiques. L’enveloppe budgétaire allouée à cet objectif est de plus de 75 millions de dirhams. Concrètement, cette région sera dotée de trois établissements touristiques de haut de gamme, d’un camping, et d’un complexe. Une infrastructure ayant pour première priorité de renforcer la capacité d’accueil de Dakhla. En chiffre, ces structures touristiques offriront 460 lits supplémentaires.
Selon la délégation régionale du Tourisme de Dakhla-Oued Eddahab-Lagouira, sept autres projets touristiques sont actuellement en étude. Ils nécessiteront un coût global de 286 millions DH. Une fois réalisés, ces projets ajouteront à la capacité d’accueil de la ville 276 lits supplémentaires. Et pour assurer le développement durable du tourisme dans cette région, d’autres études importantes sont en cours pour définir les moyens nécessaires pour valoriser ce secteur, mais aussi pour séduire les différents acteurs économiques marocains et étrangers.
La région est dotée, en effet, d’énormes potentiels humains et naturels pour servir de terrain d’investissement.
Parmi les études, actuellement en cours, portent essentiellement sur l’aménagement du site balnéaire Foum El Bouir Boyer et sur la création de deux zones touristiques d’une superficie de 65 hectares.
Jusqu à présent, cette région est dotée d’une capacité d’accueil de 835 lits, à travers les 17 hôtels classés et non classés et ses deux campings permettent d’accueillir une trentaine de caravanes. En termes de restauration, 4 restaurants touristiques sont répartis dans la région et proposent 500 couverts. La région compte aussi 4 agences de voyages, 2 compagnies de location de voitures sans chauffeur et 4 organisateurs de voyages. Selon les professionnels, un avenir prometteur attend le tourisme dans cette région, qui est privilégiée par une côte maritime de 667 km le long de l’océan Atlantique. Ce site naturel lui donne non seulement un argument touristique mais aussi un accès à des richesses halieutiques abondantes et diversifiées. La côte abrite également une immense baie, ponctuée de longues plages de sable blanc, de falaises et de dunes poudreuses qui constituent d’importantes valeurs paysagères.  Une situation géographique des plus avantageuses.
La baie d’Oued Eddahab (longueur 40 km et largeur entre 4 et 8 km), les plages illimitées connues par un sable d’une fine granulométrie et l’ensoleillement à longueur d’année font de la région et de sa presqu’île l’un des sites touristiques les plus convoités à l’échelle mondiale.
La flore et la faune également de la région offrent un panel d’une grande richesse.
On retrouve notamment des peuplements d’acacia radina sur plus de 300.000 ha en bordure des rivières et de nombreuses espèces végétales rares. Des populations animales tout à fait remarquables habitent la région, comme le mouflon à manchettes, la gazelle Dorcas, le dauphin, l’orque, le fennec ou l’aigle royal. Au nord du littoral, existe l’une des dernières colonies au monde d’une espèce très rare protégée par un programme de protection international, le phoque moine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *