Dakhla : Vers l adoption d un nouveau plan d aménagement

Dakhla : Vers l adoption d un nouveau  plan d aménagement

Chef lieu de la région d’Oued Eddahab-Lagouira et deuxième plus grande ville dans les provinces du Sud, la ville de Dakhla envisage de consolider son développement urbanistique et ce en adoptant un nouveau plan d’aménagement  qui sera basé sur  plus de souplesse et de flexibilité pour permettre l’intégration de multiples programmations, dans le cadre d’un urbanisme durable respectueux de l’environnement.
Selon l’Agence urbaine d’Oued Eddahab-Aousserd, la ville de Dakhla est dotée d’un plan d’aménagement homologué en 2000 sur la base d’une restitution qui date de 1982 et qui couvre un périmètre d’aménagement de 3000 ha. En plus, le schéma directeur d’aménagement urbain en cours d’homologation a introduit de nouvelles orientations pour s’adapter au contexte local de la ville de Dakhla, qui se positionne comme un espace attractif marqué par plusieurs potentialités en matière de paysage naturel, de tourisme, d’industrie, de pêche, d’infrastructures, mais qui souffre encore d’un dysfonctionnement au niveau de l’articulation urbaine à différentes échelles : paysagères, urbanistiques et environnementales.
Selon l’agence, l’étude relative à l’élaboration du nouveau plan d’aménagement de la ville  est dans sa 2ème phase, relative à l’analyse –diagnostic et la proposition de la variante d’aménagement qui a fait l’objet d’un débat avec les partenaires locaux au mois de  décembre 2011 au siège de la wilaya de la région d’Oued Eddahab-Lagouira.
Ce nouveau plan devrait assurer l’intégration de multiples projets structurants (nouveau programme d’habitat, le plan de développement urbain, la réalisation de grands équipements : extension du nouveau port, gare routière, marché de gros).
Ce plan devrait également accompagner le développement que connaît cette ville suite à sa déclaration en 2010 en tant que 39ème ville sans bidonville dans le Royaume. Cette opération a permis l’aménagement de l’ensemble des 5.548 lots de terrain destinés au recasement des campements de la ville pour un coût global de 184 millions DH et fournit à chaque ménage de ces campements des aides frontales estimées à 32.000 DH pour les encourager à construire de nouvelles demeures.
Dakhla connaît aussi la réalisation de son programme de développement urbain qui prévoit l’aménagement de la corniche et la création d’une médiathèque. Ce projet nécessite un investissement de plus de 320 millions DH financé dans le cadre d’un partenariat entre l’Agence de promotion et de développement économique et social des provinces du Sud et la Direction générale des collectivités locales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *