Dégradation de la ville de Ouezzane : Le ras-le-bol de la société civile

Dégradation de la ville de Ouezzane : Le ras-le-bol de la société civile

La société civile à Ouezzane monte au créneau pour attirer l’attention des autorités locales sur l’état d’abandon dont souffre la ville. Le Centre marocain des droits de l’Homme (CMDH) – section locale – a organisé, lundi 12 août, un sit-in devant le siège de la commune urbaine. Ce mouvement de protestation, auquel ont pris part des militants associatifs et des amoureux de la ville, visait notamment la réhabilitation et la revitalisation de la cité d’olives.

Selon un communiqué de presse émis suite à ce sit-in, celui-ci a été émaillé par des slogans appelant les élus et les autorités locales à prendre des mesures pour faire face à la dégradation des conditions de vie de la population ainsi que celle de l’infrastructure de base et des monuments historiques, dont une grande partie est dans un état lamentable. Connue par Dar Dman, la ville sainte ou la cité d’olives, Ouezzane souffre, d’après la même source, de la détérioration constante des services sociaux.

Les coupures répétitives d’eau rendent la vie difficile aux Ouezzanais. La ville voit son image se détériorer en raison de la prolifération des déchets ainsi que la recrudescence du commerce informel. Et en l’absence d’un véritable plan communal de développement, Ouezzane qui ne peut pas sortir facilement de son marasme et évoluer en adéquation avec le dynamisme que connaît la région Tanger-Tétouan «est devenue un semi-village qui manque des conditions minimales de vie décente», affirme le CMDH à travers le même communiqué. 

Par ailleurs, les manifestants ont aussi annoncé, suite à ce sit-in qu’ils envisageaient de poursuivre leur mouvement de protestation, si leurs revendications n’aboutissaient pas. Les représentants de la société civile locale ont émis, à cet effet, une pétition appelant les autorités locales à redoubler d’efforts avec la mobilisation des Ouezzanais et des sympathisants à cette cause.

Les organisateurs ont appelé le conseil communal d’Ouezzane à la tenue d’une session extraordinaire où la priorité serait donnée à l’examen et le vote de la réhabilitation et la revitalisation de la ville sainte. Ils ont, en outre, exprimé la nécessité de rehausser les dotations financières et doter la ville d’un véritable programme de développement conforme aux attentes de la population. Les organisateurs ont également appelé à la tenue d’une journée de communication autour de la réalité et des perspectives de développement d’Ouezzane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *