Errachidia : Indices prometteurs pour la campagne agricole

L’ensemble des indices recueillis ainsi que les mesures prises par les services compétents de l’Office régional de mise en valeur agricole du Tafilalet (ORMVA-TF) sont favorables pour réussir une bonne campagne agricole 2007-2008, sinon « normale » au niveau de la province d’Errachidia, a assuré mercredi le directeur de l’Office, Mohamed El Haras. Ce constat a été favorisé par les précipitations bien réparties dans le temps et dans l’espace et qui ont atteint à la date du 15 mars une moyenne de 125 mm avec un pic dans la région de Rich (195 mm), suivie d’Errachidia (134 mm), Goulmima (129 mm) et Erfoud (96 mm), a-t-il dit dans un exposé sur la situation du secteur agricole au niveau de la province.
Autres facteurs favorables. Les retenues du barrage Hassan Addakhil, principal réservoir des eaux d’irrigation au niveau du Tafilalet, qui ont atteint à ce jour 196 millions m3, soit un taux de remplissage de 61%, contre 167 millions m3 à la date du 1er septembre 2007, qui coïncide avec le début de la campagne agricole, a expliqué M. El Harras lors d’une réunion élargie, tenue sous la présidence du gouverneur de la province d’Errachidia, Abdellah Amimi.
La superficie emblavée en céréales d’automne a atteint 35.000 hectares, en hausse de 20% par rapport à une année normale, s’est-il félicité, ajoutant que l’Office a pris une série de mesures dont l’approvisionnement des agriculteurs en intrants (15.000 qx) et semences sélectionnées (3500 qx) ainsi que la distribution d’environ 243.400 arbres fruitiers avec un coût global estimé à 8 MDH.
Concernant les projets hydro-agricoles programmés au titre du budget 2008, M. El Harras a cité notamment la mise à niveau du réseau d’irrigation de Boudnib avec un investissement global de 21 MDH. Ce grand projet favorisera une meilleure mobilisation des eaux de surface au niveau du bassin de Guir autant qu’il permettra l’irrigation de 1250 hectares et le développement du secteur phoenicicole (palmier-dattier). Il s’agit également de projets de petite et moyenne irrigations qui consistent en la construction de 6 seguias sur 2 km et de 5 murs de protection ainsi que la restauration de 3 khettaras avec un coût global de 6 millions DH. En vue d’assurer un bon déroulement de l’actuelle campagne agricole, l’Office a pris une série de mesures dont la mise en place d’une cellule de suivi permettant aux agriculteurs de diversifier leurs cultures et de perfectionner leur rendement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *