Essaouira : «global e-society», une expérience pilote

La province d’Essaouira est en phase de devenir une région pilote au niveau international pour l’application, de manière concrète, du projet Global e-Society (e-société globale).Ce projet n’est ni un projet d’informatique ni un projet d’internet, bien que ces 2 outils demeurent nécessaires pour l’appliquer à l’échelle mondiale, a expliqué  Boudewijn De Graeve, chercheur dans le domaine des projets sociaux, dans un entretien à la MAP. Il s’agit, selon lui, de créer un système opérationnel de société évolutive et participative organisée néanmoins sous forme d’entreprises, dont une partie substantielle des bénéfices sera affectée à des projets non-profit. Soulignant que la mise en œuvre du projet Global e-Society passe par l’élaboration d’une banque de données exhaustive, suivie d’une étude avancée de création d’un modèle socio-économique intégré par commune et par douar, il a estimé que la concrétisation de ce projet au niveau de la province d’Essaouira
«devrait, en quelques années, induire la création d’une dizaine de milliers d’emplois, doubler le revenu moyen des citoyens et renverser l’exode rural ». Parmi les caractéristiques innovatrices de ce projet,  Boudewijn a cité notamment l’implantation « en simultané » par douar de toutes les micro-entreprises et entités non-profit nécessaires pour générer une socio-économie locale et éviter des initiatives dispersées et isolées, en plus de la création et la gestion des micro-entités locales en « e-réseaux horizontaux» dans lesquels l’unité centrale organise l’administration, la comptabilité, les achats de matières premières et le marketing pour tous les adhérents .Une étude sera également menée pour l’implantation dans la ville d’Essaouira d’une dizaine de structures socio-culturelles de nature non-profit, a-t-il ajouté, notant que le caïdat de Bizdad a été retenu comme microrégion laboratoire pour l’application concrète de projet dans la zone rurale de la province. Une série de réunions et des missions de plusieurs jours sur le terrain sont programmées dans ce sens, en concertation étroite avec les autorités locales et des acteurs locaux, a-t-il ajouté, précisant que la médina d’Essaouira constitue le quartier urbain pilote.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *