Essaouira : Le rôle des zawiyas et des moussems

«Le rôle positif des zawiyas et des moussems dans les domaines religieux, social et humanitaire» est le thème d’une rencontre organisée, dernièrement à Essaouira, à l’occasion de la tenue du moussem de Moulay Bouzerktoune qui a fêté cette année sa reprise après de longues années d’absence. Initiée par la Fondation Mohamed Zerktouni pour la culture et les recherches en coordination avec l’association Essaouira-Mogador et le conseil local des ouléma, cette rencontre a constitué une opportunité pour rappeler à l’assistance en général et aux jeunes en particulier la contribution indéniable des zawiyas à l’épanouissement spirituel et à la préservation de l’identité religieuse des Marocains. Les intervenants ont mis l’accent également sur le rôle joué à travers l’histoire par ces lieux de culte et d’enseignement, aussi bien dans le sud que dans le nord du Royaume, dans la défense de l’unité et de l’intégrité territoriale de la Nation, dans l’éducation et la diffusion des connaissances et du savoir, ainsi qu’en matière de consécration des valeurs de solidarité, de magnanimité et de tolérance. Les animateurs de cette conférence, en l’occurrence des membres du conseil local des ouléma, ont rappelé également l’intervention des zawiyas pour apporter soutien et assistance aux démunis, résoudre les conflits entre personnes ou tribus et pour participer à la réalisation de certains projets, mettant en avant la sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, entoure les zawiyas.
Le programme du moussem a été marqué également par une cérémonie religieuse organisée, vendredi, dans la commune de My Bouzerktoune (25 km au nord Essaouira), en présence notamment du gouverneur de la province d’Essaouira, du président du conseil local des ouléma, des représentants des autorités locales et de membres de la fondation Zerktouni.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *