Essaouira : Un plan de développement de plus d’1 MMDH

Essaouira : Un plan de développement de plus d’1 MMDH

Un plan de développement de la province d’Essaouira, qui prévoit l’investissement de plus d’un milliard de dirhams (MMDH) pour la période 2011-2015, a été présenté vendredi à Essaouira. Ce plan d’envergure fait partie de la convention-cadre relative au programme 2011-2015 d’amélioration de l’accès aux services de base dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, d’un coût global de près de 7 MMDH, paraphée en décembre 2010 lors d’une cérémonie présidée par SM le Roi Mohammed VI . Ce plan provincial couvre trois axes d’intervention, à savoir le développement humain, le développement économique et la mise à niveau environnementale et culturelle. Concernant le premier axe, le plan provincial ambitionne de porter le taux d’alimentation en eau potable de 81 à 92% à l’horizon 2015. Il prévoit aussi la généralisation du raccordement au réseau électrique de 47 communes rurales, en portant ce taux de 88 à 98%, en plus du raccordement électrique des ménages, qui devaient bénéficier d’un programme d’électrification à base d’énergie solaire. Par ailleurs, le programme d’amélioration de l’accès aux services de base dans la région concerne aussi le renforcement du réseau routier et l’augmentation de l’accessibilité dans 20 douars, relevant de 8 communes pour un coût de 24,6 MDH. Au volet des services sociaux, le programme se fixe pour priorités le développement et la mise à niveau du secteur de la santé publique, à travers l’amélioration et le renforcement des prestations hospitalières, la promotion de l’accès aux services de santé en milieu rural et la prise en charge des cas urgents. Le programme prévoit aussi le développement de l’infrastructure sportive de la province, la mise en œuvre d’un plan provincial pour la lutte contre l’habitat insalubre et la qualification de l’élément humain.
De même, une enveloppe budgétaire de 1,5 MDH sera affectée à des projets d’appui à l’emploi et à la création d’entreprises pour l’insertion des jeunes dans le marché de l’emploi. Le plan envisage la promotion des produits et le développement intégré des secteurs de l’artisanat, du tourisme, de l’agriculture, de l’énergie, du commerce et de l’industrie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *