Fès : Association Al Amal, de l’espoir pour les diabétiques

«C’est à cause de la très faible représentation des diabétiques à Fès et des problèmes que ceux-ci rencontrent dans les centres de santé que j’ai eu conscience de la nécessité de se mobiliser», c’est ainsi que Mohamed El Hejjaji nous décrit ses premiers pas dans la création de l’association Al Amal. Pour lui « le fait que la ville de Fès à elle seule compte plus 30 000 diabétiques, avec une capacité ne dépassant pas les 30 lits dans l’hôpital Ibn Al Khatib et un nombre très réduit de médecins spécialisés (3 médecins), est une cause suffisamment convaincante pour créer cette association», confie M. El Hejjaji.
Ce quadragénaire diabétique, mais surtout enthousiaste, n’a pas baissé les bras. Après le refus de son adhésion de la part d’une association à Fès, il entame aussitôt les premières assises pour la création de l’association Al Amal. Des médecins, diabétologues et nutritionnistes l’ont soutenu dans son entreprise et c’est ainsi que l’association voit le jour le 23 juillet 2005.
L’association d’aide aux diabétiques Al Amal est maintenant forte de plus de 6000 diabétiques pris en charge par un ensemble de praticiens spécialisés et de bénévoles. «On a particulièrement misé sur l’élément humain dans notre association», explique Mr Hejjaji. Dans le cadre de la coopération avec l’OFPPT, l’association a signé une convention avec le premier institut au Maroc spécialisé dans la formation des assistantes sociales. Ainsi, plus de 100 étudiantes de cet institut ont bénéficié d’une formation au sein de l’association.
Le plan d’action de l’association Al Amal est axé sur trois axes : la prévention et la défense des diabétiques, l’aide aux diabétiques et la promotion de la recherche sur le diabète. L’aide aux diabétiques se base sur le soutien et l’écoute lors des visites, le conseil médical, la démonstration et la vente de matériel à des prix préférentiels et même la prise en charge médicale des malades les plus démunis. Au niveau de la prévention, l’association intervient par l’éducation des personnes malades que ce soit par l’organisation de séminaires et de congrès médicaux ou par l’édition d’articles dans la presse sur le diabète. Quant à la promotion de la recherche, l’association effectue régulièrement des conventions avec des facultés et des instituts spécialisés dans la recherche pour trouver de nouveaux remèdes pour la maladie.
Jusqu’à présent, l’association a effectué plusieurs campagnes de sensibilisation et de consultations médicales dont a bénéficié presque 1200 personnes dans les régions de Fès Boulemane et Taza- El Hoceima. L’association a également fait bénéficier plus de 2000 personnes d’analyses dans le cadre d’une convention multilatérale avec la Faculté de médecine et de pharmacologie de Fès, l’Institut Pasteur de Lille et le ministère de la Santé. Elle a aussi réussi à octroyer des appareils de suivi de glycémie à 1500 personnes ainsi que des lunettes de vue à 700 personnes.
Actuellement, l’association a réussi à encadrer plus de 6000 adhérents et bénéficie d’une très bonne réputation dans tout le Maroc et surtout de la sympathie de plusieurs institutions nationales ou internationales. Ce qui lui a valu dernièrement la signature d’une convention de coopération avec des organisations telle l’Organisation Hassanienne de femmes émigrantes de Londres.
Par ailleurs, et dans le cadre de l’extension de ses activités, l’association ouvrera très prochainement un bureau au quartier Bensouda après s’être implantée dans cinq circonscriptions de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *