Fès : Construction de l’autoroute Fès-Oujda

D’une longueur de 328 Km, cette infrastructure nécessitera un investissement de 9,125 milliards de dirhams (28 millions DH/km), outre les coûts des études et du foncier.
La région a aussi connu le lancement d’un projet de dédoublement de la route régionale reliant Fès à Sefrou auquel ont été consacrés des investissements de l’ordre de 140 millions de dirhams. Pour atteindre sa vitesse de croisière, la ville de Fès a mis sur pied une série de programmes de développement régionaux dans les secteurs du tourisme, de l’artisanat et de l’industrie. Parmi eux figure le Programme du développement régional du tourisme qui représente une véritable feuille de route pour la relance dudit secteur. Ce programme, s’étalant sur 10 ans, vise à développer de nouveaux sites touristiques, à vendre la destination Fès et à promouvoir le transport aérien. La réalisation de ce programme devra assurer à l’horizon 2015 une clientèle de tout âge soit 1.880.000 nuitées en comparaison avec les 602.000 nuitées actuelles. Pour le programme de développement régional de l’artisanat (PDRA), il prévoit la réalisation d’un chiffre d’affaires consolidé en 2011 de 3,2 milliards DH et la création de près de 24.500 emplois. Le troisième grand projet lancé dans ce sens concerne le programme de développement régional de l’industrie (PDRI), qui vise à renforcer des secteurs productifs de base, en l’occurrence l’agroalimentaire, le textile et le cuir, à mettre à niveau le tissu industriel existant et à développer l’offre foncière. Dans le cadre de ce programme, un grand projet à forte valeur ajoutée a été mis sur pied. Il s’agit du « projet Fès Shore», un pôle industriel high-Tech de compétitivité des territoires dédié à l’offshoring. D’un coût global de 1,2 milliard DH, ce projet, qui devra générer quelque 15.000 emplois, s’assigne pour objectifs de positionner Fès au sein de la stratégie nationale de développement industriel «Emergence» et impulser le développement de nouveaux métiers. Dans le même sillage, la ville connaîtra la création d’une zone franche «Fès Free Zone». S’étendant sur une superficie globale de 300 ha, elle contribuera à la création d’un pôle industriel d’excellence dans la région Fès-Boulemane et au renforcement des capacités d’accueil des investissements dans la région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *