Fès : des centaines de fidèles visitent le sanctuaire Moulay Idriss Al Azhar

Fès : des centaines de fidèles visitent le sanctuaire Moulay Idriss Al Azhar

Des centaines de fidèles visitent, durant le mois de septembre de chaque année, le sanctuaire Moulay Idriss Al Azhar qui abrite le tombeau du fondateur de la capitale spirituelle du Royaume. A l’occasion du Moussem annuel de Moulay Idriss Al Azhar, hommes et femmes, de tous les horizons, visitent le tombeau de Moulay Driss Al Azhar, qui représente, selon les anthropologues et historiens, le centre de la piété populaire irrationnelle où les prières et supplications sont débitées par l’homme qui cherche à trouver apaisement à ses angoisses et interrogations. Le mausolée de Moulay Idriss Al Azhar est situé en cœur de l’ancienne médina, territoire délimité par deux traverses de bois, l’une à proximité du quartier Shamaïn, l’autre face au quartier Nejjarine. Ce sanctuaire jouxtant la célèbre mosquée Al Karaouiyine ne cesse d’attirer la foule car il constitue un lieu de prière et de pèlerinage. A toute heure du jour, le fidèle y est le bienvenu, même si les attitudes des visiteurs ne sont pas uniformes, on trouve des catégories de personnes diversifiées selon les heures, des excentriques et des démunis. Ceux qui dans leur ensemble ont un caractère plus initiatique avec le sanctuaire viennent pour la prière de l’aurore y lire «le Dalil Al Khayrat» après la lecture du Coran. Cette vénération, écrivent les historiens, n’est pas de très longue date. Les princes Zénètes qui ont succédé aux Idrissides s’étaient efforcés d’abolir les cérémonies autour du tombeau d’Idriss II. Mais en 841-1147, au moment de la réparation de la mosquée des chorfas, le tombeau du saint et aussi de son corps étaient en parfait état de conservation, et ce prodige avait ranimé le culte tombé en désuétude.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *