Fès : La Ratuf prévoit des investissements de 49,5 MDH en 2008

Fès : La Ratuf prévoit des investissements de 49,5 MDH en 2008

La Régie autonome du transport urbain de Fès projette la réalisation d’investissements de l’ordre de 49,5 millions DH en 2008, contre seulement 3,5 millions DH en 2007, a annoncé vendredi soir le directeur de la Régie, Abdellatif Filah.
Ces investissements concernent en particulier le renforcement du parc de la Régie avec l’acquisition de nouveaux bus (39 M DH), a souligné M. Filah, qui s’exprimait lors du conseil d’administration de la Régie, tenu sous la présidence du wali de la région Fès-Boulemane, Mohamed Rherrabi.
Il a rappelé dans ce sens que la commune urbaine de Fès s’est engagée dans le cadre du «contrat de la ville», à consacrer 45 millions DH à la Régie pour l’acquisition de nouveaux bus, ajoutant dans ce cadre que la Régie bénéficiera également de 46 millions DH à travers le fonds de soutien du transport urbain. Le parc de la Régie pourra ainsi, grâce à ces investissements, passer de 127 bus actuellement à 173 en 2008, a-t-il fait remarquer. Rappelant que l’année 2007 a connu le lancement de plusieurs projets dans le cadre du plan de restructuration de la Régie, il a souligné que son établissement compte poursuivre la mise en œuvre de ce plan, notamment à travers la modernisation des modes de gestion, la rationalisation des dépenses, la restructuration du parc de bus et du réseau des lignes de la Régie et la formation des ressources humaines.
De son côté, Mohamed Rherrabi, wali de la région Fès-Boulemane, a appelé au développement des capacités de la Régie à travers la réalisation de nouveaux investissements, l’amélioration de la gestion interne et le renforcement des capacités d’adaptation de la Régie avec son environnement. M. Rherrabi a souligné l’importance de la poursuite du soutien financier apporté à la Régie pour qu’elle puisse traverser cette phase transitoire de restructuration et renouer avec les bons résultats.
Il a également plaidé pour la recherche de solutions structurelles permettant de résoudre les problèmes rencontrés par la Régie ces dernières années, dus en partie à son mode de gestion interne et à la conjoncture externe.
Pour sa part, Mohamed Kadiri, directeur des Régies et services concédés au ministère de l’Intérieur, a appelé à redoubler d’efforts pour améliorer la rentabilité de la Régie, réorganiser le réseau actuel des lignes des bus et réviser le système de billettique en intégrant d’autres modes de ventes de billets permettant de croître les recettes de la Régie.
Soulignant que la masse salariale de la Régie est des plus élevée au Royaume, il a noté au passage qu’«alors que la moyenne nationale est de 5,5 employés pour un bus, cette moyenne s’élève à 8,2 pour la RATUF».
Mettant l’accent sur l’importance d’une meilleure redistribution et requalification des employés de la Régie, il a indiqué que des experts de la Banque mondiale s’attèleront à la préparation d’un diagnostic d’accompagnement de la Régie pour lui permettre de mener à bien son plan de restructuration.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *