Fès : Le tourisme se porte bien

Depuis le début de l’année, le nombre des nuitées comptabilisées par les établissements d’hébergement touristique classés de la capitale spirituelle a connu une augmentation. Cette dernière est estimée à  +7 % en juin par rapport au même mois de l’année 2006. C’est ce qu’affirme le dernier rapport du département du Tourisme et de l’Observatoire du tourisme à propos du taux de fréquentation hôtelière à Fès. Pour ce qui est du premier semestre de l’année, le cumul des nuitées est estimé à 372.047, soit une variation de +8 %, par rapport à  la même période de l’an écoulé.
Concernant le cumul des nuitées sur la période janvier -juin 2007, la hausse enregistrée est à mettre à l’actif des résidents (+19 %). Un bon résultat dont l’origine se trouve dans l’augmentation de la clientèle étrangère. Et ce sont les Polonais qui  arrivent en premier de la liste avec cette variation de +414 %. Le nombre des Britanniques marque une  hausse de 41%, alors que celui des Hollandais et Américains est, respectivement, de +22% et de + 9%. A l’exception des Japonais qui se montrent moins nombreux à Fès avec une forte baisse de -15%, l’affluence de la clientèle étrangère à fort  pouvoir d’achat est synonyme de redressement des recettes touristiques  de la ville. Au cours des six premiers mois de l’année 2007, le taux d’occupation des chambres dans les établissements d’hébergement classés s’est accru de 2 points établissant ainsi le taux à  39 %.
 Pour ce qui est des arrivées dans les hôtels classés, au mois de juin, elles sont estimées à 25.816, soit une variation de 4 %, par rapport à la même période de l’année précédente. Les établissements hôteliers classés 3*, 4* et 5* à Fès se taillent la part du lion de l’embellie touristique que connaît la ville en s’accaparant  presque 90% des nuitées totales enregistrées au cours du mois de juin 2007. La seule réserve : la durée moyenne des séjours qui ne dépasse pas les deux ou trois jours.
A signaler que Fès est classée quatrième après Marrakech, Agadir et Casablanca, en terme des nuitées. Elle a enregistré 241.482 nuitées, soit 9 % durant la période allant de janvier à avril 2007. Le développement du tourisme qui représente un des objectifs du plan d’action (communication et marketing) de la ville a visiblement contribué à ces bons résultats.
De plus, les efforts déployés par le CRT de Fès dans la création de capacités additionnelles dans l’hôtellerie sont venus apporter un grand coup de pouce. Tout aussi que les nouvelles unités touristiques d’aménagement UAT (oued Fès, Ouislane  et les nouveaux établissements d’hébergement),  le logement chez l’habitant (hébergement des touristes au sein des familles fassies), les nouveaux cycles de formation diplomante en tourisme (projet MEDA 2°), ainsi que la restauration  des monuments historiques. D’un autre côté, la densification du transport aérien, les circuits touristiques ou «Ziarates Fès», le tourisme spirituel et bien d’autres programmes-pilotes, qui s’inscrivent dans le cadre du PDRT, constituent de véritables moteurs de développement du tourisme au niveau de la ville.
Pour rappel, avec l’accord pour l’Open Sky Maroc-UE, l’aéroport a accueilli de nouvelles compagnies aériennes en plus de la RAM et qui proposent de nouvelles dessertes  :  Aigle Azur (Paris), Jet4You (Paris), Atlas Blue (Marseille), Ryan Air (Londres Gatwick), Air Berlin (Nuremberg) et British Airways ( Londres Luton). La compagnie aérienne irlandaise Ryanair annonce, dès à présent, l’ouverture à partir du 30 octobre prochain d’une ligne vers  Fès au départ de Marseille.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *