Fès : Théâtre : Hommage à Ahmed Zaki Alaoui

La cérémonie d’ouverture a eu lieu lundi au complexe culturel de Fès en présence des hommes et femmes du théâtre marocains et étrangers dont le metteur en scène marocain Hassan Alaoui Mrani et les acteurs Hassan Bouaânane et Adnane Mouissi.
La troisième édition de ce festival, initiée par la section de Fès du syndicat national des professionnels du théâtre, s’annonce assez particulière pour plusieurs raisons. «Si nous avons choisi de rendre hommage à ce grand créateur, nous avons dans l’idée aussi de rendre hommage à tous les créateurs et artistes marocains qui ont fourni de grands sacrifices pour le théâtre marocain. C’est un grand moment d’échange et d’ouverture sur l’environnement international», affirme Hassan Mrani Alaoui, metteur en scène. Pour Rachid Bennani, membre de l’organisation du festival et directeur du complexe culturel, «rendre hommage à l’un des fils de Fès est une façon de remercier ce grand homme pour tout ce qu’il a donné à cette ville, et ce loin des considérations d’ordre local ou régional».
Un autre point fort de cette grande messe théâtrale, c’est la participation de troupes internationales célèbres comme la troupe irakienne de l’Institut des Beaux arts (Bagdad), la troupe espagnole «Marcapasos» et la troupe française «Les comédiens du Rhin».
 Au-delà de la simple présentation des pièces théâtrales, le programme comporte également une conférence autour du thème «Le théâtre à Fès et ses hommes» qui sera animée au café littéraire «La Comédie» par Hassan Meniî, Rachid Bennani et Mustapha Ramadani. En outre, durant toute la période du festival, il y aura un atelier de formation sous le thème «Le théâtre et la télévision» qui sera encadré par le metteur en scène marocain Mohammed Ksayeb .
La présence marocaine lors ce festival est assez significative dans la mesure où des pièces théâtrales célèbres seront présentées dont «Zanket Shakespeare» de Jilali Farhati, «Annonce au journal» de Driss Idrissi et «Kalam Allayl» de Abdelmajid Chakir.
La pièce «Zmagria» ou «les émigrés» de Hassan Alaoui Mrani, et qui a rencontré un vif succès que ce soit à Fès ou dans plusieurs villes du Royaume, figure également au programme de cette grande manifestation.
Avec le Festival international des professionnels du théâtre et le Festival national du théâtre universitaire qui a été à sa deuxième édition il y a deux mois et qui a tendance à devenir internationale lui aussi, on sent bien une bonne volonté des responsables pour vulgariser et enraciner la pratique théâtrale à Fès qui a souffert longtemps du manque de telles manifestations.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *