Fès : Un cycle de formation pour appuyer les ONG

Fès : Un cycle de formation pour appuyer les ONG

Le Centre des droits des gens (CDG) de Fès a permis à plus de 30 associations régionales et nationales de suivre une cession de formation autour des mécanismes de protection des droits de l’Homme, du statut des associations et de la bonne gouvernance. Les 4 et 5 octobre, les associations de différentes régions du Maroc sont venues assister au cycle de formation organisé par le CDG, en coordination avec le NED (Fondation nationale pour la démocratie) et la Confédération internationale OXFAM (Oxford Commitee for Famine Relief ) du Québec.
Au programme : quatre ateliers axés notamment sur «Les mécanismes de protection des droits de l’Homme», «Le travail associatif», «La bonne gouvernance et l’œuvre sociale», ainsi que sur «La gestion des ressources humaines dans les associations».
Pour Jamal Chahdi, président du centre, ce cycle de formation s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’institution «qui s’assigne pour objectif la consolidation de la société civile et le développement des compétences et des acquis et par conséquent le développement du rendement des personnes oeuvrant dans le domaine associatif».
Rajaâ Slaoui, présidente de l’association Espace Point de Départ (ESPOD), considère, pour sa part, cette formation comme «une occasion pour les spécialistes de relancer le débat des droits de l’Homme à partir de certains thèmes capitaux comme le statut des associations et les meilleurs méthodes de gestion de leurs ressources financières et humaines». Le CDG qui se veut être un vecteur d’information efficace et constant en matière de protection des Droits de l’Homme, focalise son activité essentiellement sur l’alphabétisation juridique. M. Chahdi souligne : «Nous nous assignons pour mission, depuis la création du centre, l’instauration d’une éducation et d’une culture où les droits de l’Homme occupent une place de choix». Des objectifs de conscientisation auxquels veut aboutir la formation des membres des ONG, en premier lieu, ainsi que des différentes composantes de la société (femmes, travailleurs, jeunes). L’organisation de sessions de formation insiste sur l’éducation aux droits humains, l’administration et la documentation, l’observation des violations des droits humains, la négociation, l’information, la communication, la planification et la gestion des ressources humaines et financières. Le centre œuvre, également, pour l’organisation de caravanes de sensibilisation, de séminaires, de tables rondes et de rencontres. Le centre participe, par ailleurs, aux congrès internationaux, dont le dernier a été organisé récemment en Jordanie pour la constitution du réseau arabe d’observation des élections.
Il est à noter que ce cycle de formation a vu la participation de plusieurs présidents et représentants d’associations marocaines, dont l’Union nationale féminine, le Centre d’écoute sociale et Espace Point de Départ (ESPOD), l’Association Biladi, ainsi que différentes sections régionales du CDG.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *