Foire régionale agricole de Laâyoune : Les produits du terroir à l honneur

Foire régionale agricole de Laâyoune : Les produits du terroir  à l honneur

La ville de Laâyoune a abrité du 12 au 15 décembre  la quatrième édition de sa foire régionale agricole, devenue un rendez-vous annuel  de rencontre et d’échange d’expériences entre les professionnels de l’agriculture au niveau régional.

Inauguré par une délégation officielle présidée par  Khalil Dakhil, le wali de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra,  ce salon a pu drainer des milliers de visiteurs issus des trois régions du sud marocain venus s’enquérir des nouvelles techniques en matière d’élevage , de production et d’amélioration de la qualité des produits agricoles.
La thématique retenue pour cette édition  a mis l’accent sur l’importance de l’intensification et la valorisation des produits locaux en tant qu’outil de développement local, et s’inscrit, selon les organisateurs, dans la lignée des objectifs du Plan Maroc Vert, lequel vise à développer une agriculture plurisectorielle, moderne, productive et compétitive au niveau international

Organisée par la direction provinciale de l’agriculture de Laâyoune, en partenariat avec les conseils élus, cette foire qui s’étend sur plus de deux mille m2 a vu la participation de plus de 60 exposants, avec au menu plusieurs rencontres en marge de cette édition, dont notamment  une série de conférences et de tables rondes scientifiques animées par des experts et des professionnels nationaux.  Sans oublier, un espace dédié aux animations (concours d’élevage, ateliers de produits et animations).

Cette foire s’est articulée autour de  trois pôles thématiques. Le premier, qui portait sur les produits du terroir, a mis en avant les compétences professionnelles locales en matière de production agricole, et a rassemblé les associations, coopératives et entreprises locales actives dans divers secteurs, lesquelles ont présenté leur produit,  et notamment la production du couscous traditionnel, le lait et le miel. Le deuxième pôle a été dédié aux institutions et sponsors publics et privés qui s’impliquent dans l’activité agricole au niveau de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra et soutiennent le développement de ce secteur.

Pour ce qui en est du pôle élevage, celui-ci a constitué un panel représentatif des élevages existants dans cette région, notamment celui du dromadaire. A elle seule, cette région compte un effectif camelin de quelque 85 mille têtes, soit 45% de l’effectif national camelin qui ne dépassait pas les 3 mille dromadaires en 1976.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *