Fquih Ben Salah : Un Festival culturel au service du développement

Fquih Ben Salah : Un Festival culturel au service du développement

Au douar de Ouled Driss, relevant de la commune de Had Labradia, l’Association Afak Al Idrissia pour la solidarité a organisé son deuxième Festival culturel sous le thème «Le rôle des MRE dans le développement local» du 10 au 13 août 2008. L’objectif de ce deuxième Festival était d’inciter la population de Ouled Driss ainsi que les MRE à participer au développement local, à faire connaître les productions agricoles de la région, ses spécificités, ses traditions et sa culture.
Le programme de cette rencontre a porté sur des manifestations diverses tels que la Fantasia, la participation de troupes folkloriques, des matches de football, des courses de 1000 m pour les filles et de 1500 m pour les garçons, la circoncision de 30 enfants le 13 août, des exposés sur l’agriculture et la remise des prix aux vainqueurs ainsi qu’aux meilleurs élèves de l’école primaire de Ouled Driss dans le cadre de l’encouragement de la scolarisation dans le monde rural. De surcroît, des pièces de théâtre et des sketchs ont été joués par les enfants de l’Association. Notons que la rencontre qui a été organisée, lundi 11 août 2008, entre les MRE et l’Association Afak Al Idrissia pour la solidarité et qui a été encadrée par Brahim Dahbani membre associatif et représentant de AFVIC (Association des familles et victimes de l’immigration clandestine), a mis en exergue les problèmes des immigrés, le rôle qu’ils doivent jouer dans le développement de leur région… «Ce deuxième Festival culturel est une apothéose.  L’Association est arrivée à collecter 20.000 DH auprès des MRE et de quelques familles de Ouled Driss (notre budget n’était que de 10.000 DH, l’an dernier). . Nous voudrions que tout le monde participe au développement social de notre région grâce à l’aide appréciable des MRE de notre douar. Notre société manque d’esprit associatif et notre objectif est de développer cette culture de la solidarité et de la communication», a déclaré à ALM Bérichou Abdelmajid, président de l’Association Afak Al Idrissia pour la solidarité. Notons que «la Machiakha» de Ouled Driss est l’un des grands douars de la commune de Had Labradia. Sa superficie est de 876 hectares et le nombre de ses habitants est de 10.000. Ouled Driss abrite un grand nombre des MRE qui sont le vecteur de développement de la région.
La majorité des habitants d’adonne à l’agriculture et à l’élevage des animaux. Malheureusement, Ouled Driss est une région où le réseau d’assainissement est inexistant et les constructions anarchiques font tâche d’huile dans toute la région. On n’y trouve ni terrains de sport ni centres de loisirs pour les jeunes. Sur le plan sanitaire, la situation laisse beaucoup à désirer dans la mesure où il n’y a qu’un seul dispensaire (un seul infirmier) pour 18.000 personnes.  Les infrastructures routières sont insuffisantes, une seule petite route relie le douar à la voie principale de Beni Mellal et Fquih Ben Salah. D’après des informations données par des membres de l’Association Afak Al Idrissia et de quelques MRE, ce deuxième Festival est un vecteur de développement.
C’est une fête qui a réussi à rassembler la population de Ouled Driss autour d’une table pour qu’ils débattent des problèmes qui entravent le développement de leur région. Dans une déclaration faite à ALM au sujet des perspectives d’avenir du troisième Festival, le président de l’Association Afak Al Idrissia pour la solidarité, Abdelmajid Bérichou, a affirmé «Nous voudrions qu’un grand nombre d’habitants et de MRE participe au prochain Festival. Nous comptons organiser un Festival au niveau de la commune et pourquoi pas au niveau de la province de Beni Mellal. Nous espérons aussi que d’autres Associations adhèrent à notre projet». Ont participé aussi à l’organisation de ce Festival, l’UJEM (Union des jeunes Euromaghrébins), la commune de Had Labradia et le Réseau Associatif de Tadla-Azilal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *