Gestion déléguée des déchets à Tanger : Un nouveau cahier des charges adopté

Gestion déléguée des déchets à Tanger : Un nouveau cahier des charges adopté

Le conseil communal de Tanger s’engage à améliorer la gestion de l’assainissement solide. Il vient de mettre au point un nouveau cahier des charges relatif à la gestion déléguée de ce service public, assuré depuis janvier 2007 par Tecmed. Ce document a été adopté à l’unanimité par les conseillers communaux lors de la dernière session ordinaire du mois de juillet.

Par ailleurs, le conseil a annoncé sa décision, conformément au nouveau cahier des charges, de confier la collecte des déchets solides sur tout le territoire de la commune urbaine de Tanger à deux sociétés spécialisées, et ce en remplacement de l’actuel délégataire espagnol Tecmed dont le contrat arrive bientôt à échéance. A cet effet, l’autorité délégante se prépare déjà à lancer deux appels d’offres pour le choix des deux futurs délégataires pour une durée de sept années renouvelables une seule fois. Les deux sociétés concessionnaires seront ainsi chargées de la collecte en moyenne de plus de 300.000 tonnes par an. Et dans le but de corriger les dysfonctionnements dont souffre le secteur, le nouveau cahier des charges prévoit de diviser la commune urbaine de Tanger en deux zones. L’une des deux futures sociétés concessionnaires sera engagée à assurer la gestion des déchets solides de la zone Tanger-Est, qui couvrira les deux arrondissements urbains de Tanger : Médina et Souani. Alors que le deuxième délégataire sera chargé de Tanger Ouest, qui comportera les deux autres arrondissements de Béni Makada et Mghogha. 

Les conseillers communaux sont convenus, lors de cette session ordinaire, de la mise en place d’une commission de contrôle et de suivi des performances des deux futures sociétés concessionnaires. De même, les deux délégataires seront engagés, entre autres, à équiper leurs véhicules du système de localisation GPS pour mieux assurer le bon déroulement de ce service public.

En plus de l’amélioration de la gestion déléguée, la ville connaîtra la réalisation d’un projet d’une nouvelle décharge moderne et contrôlée sur un terrain domanial de 150 ha, aux environs de Hjar Nhal. Mais ce projet ne peut être réalisé sans l’accord de cette commune rurale dont le conseil a voté, lors de sa dernière session, contre l’installation de ce nouveau dépotoir public à proximité de son territoire.

Il est à rappeler que l’actuelle décharge de Tanger est opérationnelle depuis 1970. Considérée comme l’une des plus anciennes au Maroc, cette décharge qui se situe dans l’arrondissement Charf Mghogha sur une superficie de 30 ha, connaît plusieurs problèmes dont l’absence d’un plan d’exploitation.n

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *