Guelmim : Hisser le secteur de l’artisanat

Guelmim : Hisser le secteur de l’artisanat

La stratégie de développement du secteur de l’artisanat dans la région de Guelmim-Smara, considéré comme vital pour l’économie locale, consiste dans la réalisation de plusieurs projets dont le coût total est estimé à plus de 13,32 millions de dirhams répartis sur 5 ans. Ainsi ce plan lancé en 2009 s’articule autour de trois axes de développement prioritaires. Premièrement: le développement de la production des produits artisanaux à fort contenu culturel, et ce à travers la mise à niveau de l’ensemble de la chaîne de valeur des filières, la formation des artisans, le développement et la structuration du tissu de production. Deuxièmement: développement des ventes des produits artisanaux à fort contenu culturel sur de nouveaux marchés via la distribution des produits artisanaux de la région en dehors des trois régions du Sud. Troisièmement: l’amélioration des conditions de travail de l’ensemble des artisans. Lors de l’année dernière, une enveloppe de 3,78 millions de dirhams a été allouée au soutien de plusieurs projets concernant ce secteur. Ainsi un montant de 650 mille dirhams a été consacré à la création et à l’équipement d’un centre d’appui technique à l’orfèvrerie à Guelmim, à travers la mise de matériel à la disposition des artisans pour accompagner les évolutions technologiques rapides, les mutations générées par les exigences du marché en vue d’améliorer la qualité du produit, et le développement du niveau de compétitivité.
Il a été procédé au lancement de la mise à niveau du complexe d’artisanat abritant le centre d’appui technique ayant nécessité un montant de 1,5 million de dirhams, la création d’un point de vente d’argent brut, la création d’un fonds de solidarité pour le développement doté de 200 mille dirhams avec pour objectif de faciliter l’approvisionnement en cette matière première. Parmi les projets réalisés en 2011, il y a lieu de citer la mise en place d’un atelier de coopérative féminine pour les produits du cuir (515 mille dirhams) et la création et l’équipement d’une salle d’exposition locale dans la commune d’Ifrane de l’Anti-Atlas et des sièges de deux associations locales d’artisanat au douar Asekka (640 mille dirhams). Une enveloppe de plus de 215 mille dirhams a été allouée au soutien de la production et de la commercialisation des produits d’une association féminine dans la commune de Taglit et à l’acquisition de machines à coudre au profit de l’association des couturiers traditionnels, entre autres. Le secteur de l’artisanat dans cette partie du Royaume regroupe diverses activités consistant notamment à transformer des matières premières naturelles, telles que la laine, le duvet, le
cuir caprin et camelin, le cuivre, l’argent, et les émaux de couleurs en produits utilitaires ou en objets d’art (bijoux, dinanderie…).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *