Guelmim : La porte du désert célèbre le dromadaire

Guelmim : La porte du désert célèbre  le dromadaire

La ville de Guelmim dénommée porte du désert, vibre du 20 au 26 août à l’heure de la cinquième édition du festival de la semaine du dromadaire, et qui vise à promouvoir les atouts économiques et touristiques dont regorge la région, et à mettre en valeur le patrimoine local.

Cet événement, initié par l’association «Festival de Guelmim pour le développement et la communication», est devenu un rendez-vous annuel incontournable dans la région de Guelmim-Smara et se tient cette année sous le signe «Le modèle de développement à Guelmim et les perspectives de l’action participative». 

A travers l’organisation de cet événement, l’association ambitionne d’imprimer une forte impulsion à l’animation culturelle et artistique au niveau local et entend faire connaître l’héritage civilisationnel local et les atouts économiques et touristiques. 

Selon les organisateurs, la tenue de ce festival vise à mettre en avant la place qu’occupe le dromadaire dans la vie des habitants des provinces du Sud, qui est intimement lié à la culture de cette région et a toujours suscité la fierté de cette partie de la population marocaine. Le cheval est également à l’honneur de cette édition. Ainsi une soixantaine d’éleveurs brigueront les prix récompensant les vainqueurs des différentes compétitions prévues. 

D’après eux, cette édition connaît une évolution au niveau de la programmation dans le but de protéger le patrimoine culturel qui distingue la région, favoriser son rayonnement, en mettant en lumière la culture liée aux provinces du Sud, ses traditions, ses coutumes et ses fêtes. Figurent également au programme des spectacles de Fantasia (Tbourida), donnés par dix chevaliers locaux.

Côté musique, cette édition s’annonce riche en promesses, ainsi et tout au long du festival, le public aura à apprécier un brassage de styles musicaux, promus par des chanteurs nationaux et étrangers ainsi que par des groupes locaux amazighs et hassanis, dont les lauréates de XFactor, Saida Charaf et Dounia Batma.

En marge du festival, un salon d’artisanat sera organisé pour encourager les artisans locaux et promouvoir leurs produits. Des soirées de poésie sont également prévues.

La cérémonie d’ouverture du festival, qui s’est déroulée mardi dernier en présence des autorités locales, a été agrémentée par des chants et des chorégraphies qui illustrent la diversité et la richesse du patrimoine culturel marocain. Ainsi que par un défilé où les tambours, les youyous des femmes et les tableaux folkloriques présentés ont résumé en une heure de nombreux symboles du patrimoine culturel et social de la région du Sahara au Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *