Guelmim-Smara : 516 millions de dirhams pour l habitat

Guelmim-Smara : 516 millions de dirhams pour l habitat

Selon l’Inspection régionale de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, 516 millions de dirhams est le montant consacré dans le cadre du programme d’habitat et d’urbanisme dans les provinces du Sud, pour cette région lors de la période 2008-2014.
Ce fonds est allé à l’aménagement de lotissements (7794 lots de terrain), dont 3363 au profit du programme «Villes sans bidonvilles», ainsi qu’à la construction de 400 logements. Cette enveloppe a bénéficié aux cinq provinces de la région, à savoir Smara (274,8 MDH), Assa-Zag (91,8 MDH), Guelmim (81,7 MDH), Tan-Tan (55,9) et Tata (12 MDH).
Ces chantiers ouverts visent à densifier l’offre foncière disponible pour l’urbanisation, afin de répondre aux besoins actuels et futurs et ouvrir de nouvelles perspectives de développement.
Ainsi ces projets portent sur la réalisation d’opérations immobilières promotionnelles de lotissement pour introduire un vrai marché immobilier au niveau des provinces du Sud, et qui s’appuiera sur des projets immobiliers promotionnels intégrant les nouveaux produits d’habitat, tels que la villa économique, le logement évolutif amélioré et le lot de villas.
Le programme d’habitat et d’urbanisme dans les provinces du Sud porte sur la viabilisation des lots de terrain nécessaires à la réalisation de l’équivalent de 124.000 logements, avec un investissement prévisionnel de 4,5 milliards de dirhams. Il contribuera à l’éradication de l’ensemble des formes d’habitat insalubre dans les provinces du Sud et répondra à la pression de la demande en matière de logement dans la région.
Déjà en 2008 et avec la destruction du dernier habitat insalubre dans les camps Al-Wahda, le 25 janvier dernier, Laâyoune est devenue la première ville des provinces du Sud du Royaume à éradiquer ces camps datant de 1991, marquant ainsi la destruction du dernier quartier de bidonvilles. il a été procédé à la destruction de 10.989 habitats insalubres et à la mobilisation d’une assiette foncière estimée à 80 ha qui sera mise en valeur dans le cadre du programme de restructuration et d’aménagement urbain actuellement en cours dans cette ville. La ville de Dakhla a réussi à éradiquer définitivement tous les bidonvilles existants sur son territoire depuis près de deux décennies, après l’élimination entière de 5117 baraques, la réalisation de deux lotissements (Al-Wahda et Ennahda) sur une superficie totale de 160 ha et le recasement de plus de 25.000 personnes pour un montant global estimé à 328 millions DH. Alors que Boujdour a été proclamée la 40ème ville sans bidonville dans le Royaume, l’opération de recasement des habitants des campements Al-Wahda a permis l’éradication de 5382 baraques des campements Al-Wahda I et II et le recasement de leurs résidents aux lotissements Tanmia et Al-Wahda I et II et Al-Aman I et II, sur une superficie totalisant 213 ha, aménagée pour un coût global de près de 340 mille DH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *