Guelmim-Smara : Le CRI dresse son bilan

Guelmim-Smara : Le CRI dresse son bilan

Selon le bilan établi par le Centre régional d’investissement de la région de Guelmim-Smara, le Centre a répondu favorablement aux demandes d’octroi de 295 certificats négatifs pour la création de sociétés et entités économiques au niveau de cette région. La répartition des créations d’entreprises par nature juridique révèle une dominance des entreprises créées sous forme de SARL face à celles des personnes physiques. S’agissant de la répartition de ces entreprises selon les secteurs, le rapport relève que le bâtiment et travaux publics (BTP) occupent la première position avec 64 %, suivis des services (24 %), du commerce (7 %) et de l’industrie (4 %). Par ailleurs, la Commission régionale d’investissement de Guelmim-Smara a examiné lors de l’année passée 30 dossiers d’investissement, dont 22 ont été approuvés. Dix de ces projets ont porté sur le secteur touristique, 8 sur l’habitat, 3 sur les services et un sur l’industrie. Ces investissements totalisent le montant de 590 millions DH et devraient créer 600 postes d’emploi directs. Concernant le secteur des mines, la même source a noté une hausse de 84 %, indiquant que les demandes d’autorisation d’exploitation des mines traitées par le CRI ont atteint 172 contre 88 durant 2009. Par ailleurs, le volume de création d’entreprises permet d’avoir une moyenne très satisfaisante à l’échelle nationale, compte tenu des différentes contraintes concernant principalement l’infrastructure d’accueil des investissements. Cette région saharienne assure des perspectives de développement qui peuvent être mieux exploitées dans l’avenir.
C’est le cas du secteur agricole, secteur de premier plan notamment dans la province de Guelmim. Pour sa part, le tourisme offre également des opportunités à exploiter notamment pour le tourisme balnéaire et oasien. A leur tour, les secteurs de la pêche maritime et des mines sont aussi porteurs et leur exploitation optimale favorisera un décollage économique certain. Parmi les projets clés ouverts dans cette région, on trouve celui de la Plage Blanche qui verra la construction de 5000 résidences sous forme d’appartements et de villas, huit établissements hôteliers de quatre et cinq étoiles et un parcours de golf. Parallèlement, la région de Guelmim-Smara connaît le lancement du projet de la ville touristique Chbika. Située à 50 kilomètres de Tan Tan, cette ville est prévue sur une superficie de 1500 hectares et comprendra en plus d’une marina, cinq hôtels 5 étoiles, trois hôtels 4 étoiles, 1851 unités résidentielles, une médina et bien d’autres infrastructures touristiques et culturelles. Le projet dont le coût est estimé à 6 milliards DH permettra la création de 2500 emplois directs et 12.500 indirects au terme de la première phase prévue en 2012.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *