Guelmim-Smara : Les produits agricoles locaux sous les feux des projecteurs

Du 15 au 17 octobre, la ville de Guelmim a abrité son 1er Salon régional agricole des produits locaux.
Organisé par la Chambre d’agriculture de la région de Guelmim-Smara en collaboration avec la Chambre régionale de l’agriculture, le Salon agricole de Guelmim-Smara a constitué une plate forme pour les coopératives et les associations locales désirant commercialiser leurs produits et tisser des relations avec d’autres partenaires. Pour sa première édition, le salon de Guelmim s’est tenu sous le thème «Les produits locaux, levier du développement local». Celui-ci vise à vulgariser les potentialités des régions et à multiplier les liens de partenariat entre acteurs locaux ainsi que faire découvrir au public la richesse des produits typiques de cette région. Ainsi, les 49 stands montés à cette occasion par les associations et coopératives de la région exposent des produits alimentaires de la région Guelmim-Smara qui recèle suffisamment de ressources pour jouer pleinement ce rôle. Des ateliers ont été organisés en marge du salon et qui ont eu pour thèmes le «Développement du secteur oléicole et la valorisation de l’huile», «Le développement des dromadaires» ainsi que «Le rôle de la femme rurale dans le développement des produits locaux». Selon les organisateurs, la région de Guelmim-Smara compte plusieurs coopératives et associations qui s’activent dans le domaine de la valorisation des produits locaux, principalement le cactus dont la production annuelle atteint 150.000 tonnes, le henné (480), les dattes (320), les olives  (3 750), l’huile d’argan (515), les produits céréaliers et couscous (30.000 et 60.0000) et le miel (159). Pour rappel, le Plan agricole régional Maroc Vert de Guelmim–Smara escompte le développement des filières de production végétales suivantes : la filière céréalière ; celle du cactus, maraîchère, de l’arboriculture (palmier, olivier). Pour la production animale, les filières retenues sont les viandes rouges camelines, ovines, caprines et bovines, de volailles, l’apiculture, et le lait. Via ce plan, le chiffre d’affaires du secteur agricole dans cette région devrait connaître une augmentation, passant de 901 millions DH en 2010 à 1 456 millions en 2020. Les journées de travail créées passeront quant à elles de 759 en 2010 à 1 201 à l’horizon 2020.
Parmi les objectifs de ce plan, il y a lieu de citer l’amélioration de la qualité et des conditions de commercialisation de la production, l’amélioration des niveaux de valorisation, la création de l’emploi et l’amélioration des revenus de la population rurale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *