Hamid Bentahar : «Marrakech est imbattable sur le rapport proximité-dépaysement»

Hamid Bentahar : «Marrakech est imbattable sur le rapport proximité-dépaysement»

ALM : Comment s’est présentée l’activité touristique au cours du premier semestre 2009 ?
Hamid Bentahar : Marrakech occupe, depuis maintenant cinq ans, la place de destination phare du tourisme marocain. En réalisant des performances significatives en termes de flux touristiques, avec un taux d’accroissement annuel de 10%, et en attirant les grandes enseignes de l’hôtellerie mondiale avec une capacité hôtelière qui a doublé en cinq ans. Marrakech correspond bien aux attentes de la clientèle des années 2010. C’est une destination qui offre une, voire plusieurs expériences d’exception, son ADN étant lui-même exceptionnel.

Que voulez-vous dire au juste ?
Parmi toutes les destinations du pourtour méditerranéen, le constat s’impose de lui-même : Marrakech est quasiment imbattable sur le rapport proximité – dépaysement ainsi que sur les expériences à vivre et le contraste neige –soleil de son arrière-pays. C’est ce qui la différencie des destinations concurrentes. D’autres facteurs ont contribué à faire de Marrakech ce qu’elle est actuellement tels que le patrimoine culturel et historique vivant, l’identité même de la ville et de son arrière-pays, le style architectural unique, le mode de transport urbain, le respect de la nature partagée, l’ouverture sur le monde et enfin le sens de l’hospitalité légendaire de ses habitants. À travers le temps, la ville est passée d’un statut de destination généraliste avec une capacité limitée, à celui de destination multiproduits avec une offre qui couvre pratiquement tous les créneaux. Ce changement qui s’est opéré sur une période relativement courte a permis d’avoir des offres produits diversifiées et conformes aux attentes des marchés émetteurs.

Comment le CRT compte repositionner Marrakech?
Aujourd’hui et du fait même de la crise, les attitudes des consommateurs ont radicalement changé. Le CRT Marrakech a élaboré des stratégies en phase avec les nouveaux comportements d’achat, autrement dit, des stratégies marketing ciblées, car l’on ne peut pas promouvoir le produit «Famille» de la même manière que le produit «Golf» ou le produit «Congrès séminaires» ou encore le produit «Luxe», qui constitue désormais un argument de positionnement et de vente très puissant. À chaque segment, convient une stratégie appropriée.

Sur quoi se base votre stratégie de conquête ?
La priorité est d’activer les mesures incitatives accordées par l’ONDA aux compagnies aériennes, afin d’accroître le trafic régulier ainsi que le trafic charter au départ des marchés émetteurs traditionnels : France (Deauville, Nice ; Strasbourg) Royaume-Uni (Londres Heathrow et provinces), Espagne (Barcelone), Italie (Rome) Allemagne (Berlin) et également d’encourager la création de nouvelles dessertes à partir de plates-formes telles que New York, Moscou, Varsovie, sur lesquelles, des potentiels de croissance sont encore possibles. Il y a aussi un recentrage sur le socle du tourisme culturel notamment par la réhabilitation des monuments et sites d’intérêt culturel et par la mise en place d’une communication et d’une signalétique appropriées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *