Hamid Bentahar : «Notre objectif est de rendre la cité ocre la destination préférée chez les Anglais»


ALM : En quoi consiste votre choix d’aller conquérir le marché anglais?
Hamid Bentahar : Le marché anglais est le deuxième marché international pour la destination de Marrakech ayant connu une véritable progression ces dernières années. Mais il a brusquement subi l’impact de la conjoncture financière internationale. Dans le monde entier, les touristes anglais et allemands sont les plus actifs en termes de la consommation de voyage. Nous ne pouvons pas ignorer l’essor du marché anglais pour notre destination, désormais considérée en première place au Royaume. Notre objectif est de rendre la cité ocre la destination préférée chez les Anglais en dehors de l’Europe. Nous ne sommes pas encore arrivés à ce but, néanmoins, aujourd’hui plus que jamais, parce que nous possédons différentes catégories de produits, notamment de grandes marques de sécurité pour la clientèle anglaise, grâce à ces enseignes, et si nous arrivons de l’autre côté à parfaire les mêmes performances sur le secteur de l’aérien. La Royal Air Maroc engage des efforts considérables sur le marché anglais. Nous aurons besoin de se mobiliser davantage en matière d’aérien sur ce marché, parce que le potentiel est certes énorme pour toutes les destinations marocaines en général et pour Marrakech en particulier. Le marché anglais est le premier marché de voyageurs européens, le premier dans le segment haut de gamme et de luxe, qui correspond exactement aux enseignes de renommée internationale désormais présentes dans la cité ocre. Egalement, ce marché est extrêmement rentable pour le tourisme de golf et le tourisme culturel. Les Anglais sont très sensibles aux produits touristiques notamment les monuments historiques, et Marrakech a, dans son effectif, tous les produits adéquats aux demandes touristiques des Anglais.

Quel est votre plan de stratégie de communication pour le marché anglais ?
L’Office national marocain du tourisme (ONMT) s’est beaucoup investi dernièrement. Durant les six derniers mois, l’Office a engagé une campagne de communication à l’échelle européenne. Egalement une tournée a été effectuée dans toutes les grandes villes anglaises pour informer de la destination marocaine. Cette tournée a été conjointement organisée avec les professionnels du tourisme à Marrakech, l’ONMT et la Royal Air Maroc, en vue de rencontrer les agents de voyage anglais et leur vendre le nouveau produit Marrakech. En effet, nous avons adopté une nouvelle image de la cité ocre, où toute une collection de produits hôteliers et autres se basant sur le caractère impérial de la ville a été présentée à ces agents. Ce voyage a été thématisé sur plusieurs collections, dont le tourisme d’affaires, le tourisme de niche et le tourisme durable. Ceci a été basé sur la diversification des produits dans le but de cibler le maximum de touristes potentiels.

Croyez-vous que Marrakech a les ressources humaines nécessaires pour satisfaire une clientèle exigeante comme les Anglais?
Les autorités de tutelle s’occupent pleinement de la formation professionnelle en terme de tourisme. Une volonté gouvernementale a toutefois démontré ses fruits. Je sais que quantitativement, on va pouvoir produire les compétences qu’il faut pour les nouvelles enseignes. La partie qualitative de la formation exige le plus d’effort. Nous avons besoin de nous remettre en cause régulièrement. C’est le contenu des programmes, ainsi que le contenu des formations professionnelles qui pourraient faire la différence en terme de professionnalisme des ressources humaines touristiques. Les professionnels du secteur doivent s’impliquer aussi dans la partie de la formation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *