Hommage à la capitale du détroit

Le vernissage de l’exposition de l’artiste-peintre Anglaise Tania Beaumont a offert aux Tangérois une occasion de rencontrer l’artiste- peintre nomade. Ses toiles reflètent la beauté de la ville de Tanger, l’hospitalité et la convivialité de ses habitants. Le thème de sa nouvelle exposition est l’architecture et les personnages de la cité du détroit. «Je me sens très productive depuis que j’habite Tanger. Je sens constamment grandir en moi  cette curiosité et cet amour du lieu et des gens que je côtoie quotidiennement dans la rue, au supermarché… Chaque fois que je me trouve dans les ruelles de l’ancienne ville où je croise ces personnages, je m’envole vers un monde imaginaire que je revis dans mes tableaux»,  explique à ALM , l’artiste- peintre Tania Beaumont.
Comme pour tous les artistes et écrivains, Tanger a fasciné Tania Beaumont. «Je rêve d’un  long voyage à travers des monuments historiques, les minarets, les grandes portes, les souks.  Tanger est une source inestimable d’idées et  d’inspiration. C’est ainsi que je suis devenue une artiste prolifique et j’en profite pour réaliser de belles ouvres», confie-t-elle.
Pour les tableaux de sa nouvelle exposition, l’artiste indique qu’elle a exploité ses «premières expériences de dessin dans le textile avec un intérêt pour les circonvolutions, les motifs, les textures et les draperies». Il faut dire que son œuvre embrasse de nombreuse techniques: le dessin, le collage, le graphite, le fusain, la gouache, l’huile et l’aquarelle. 
Agée de 58 ans, Tania Beaumont ne fait pas son âge. Elle paraît encore jeune et hyperactive. «Je suis toujours dynamique et curieuse et cela m’aide dans ma profession. Je trouve que la créativité chez moi se développe au fil des ans. L’expérience se consolide avec l’âge et s’enrichit par la lecture, les rencontres et les voyages», explique-t-elle. Cette nomade qui a suivi son mari, architecte, dans plusieurs contrées, précise qu’elle ne reste pas plus d’une dizaine d’années dans un pays. Elle a vécu ainsi en Afrique occidentale, en Inde, en  Arabie Saoudite, en Tunisie et vit depuis quatre ans à Tanger. Prochaine étape après Tanger : un autre  pays du  Moyen- Orient. «Je suis encore plus motivée à l’idée de découvrir un autre pays, de nouvaux gens et sites qui expriment d’autres histoires et cultures», s’extasie-t-elle.
Tania Beaumont aime voyager et estime que son parcours d’artiste est beaucoup plus influencé par les pays qu’il a visités. «Je suis fasciné par l’interdit, le secret et le caché. Cela est évident dans mes tableaux de femmes musulmanes où je fais preuve d’une grande fascination pour les visages voilés», indique l’artiste qui fait remarquer que ces visages voilés lui ont donné l’idée de créer des œuvres intitulées «Epouse Secrète», «Visage voilé» et «Epouse de rechange».
Tania Beaumont a présenté ses œuvres dans plusieurs pays. A Tanger, elle a exposé quatre fois : deux expositions individuelle à la galerie Volubilis d’arts, une exposition collective à la galerie Linéart et une exposition individuelle à la galerie Lawrence- Arnott de Tanger.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *