Hugo Truchet : «Notre objectif est de réduire la fracture numérique»

ALM : Comment est née l’idée d’Assoclic ?
Hugo Truchet : L’activité «chantiers internationaux» d’Ateliers Sans Frontières au Maroc, en 2004 et 2005, nous a amenés à évoluer dans différents lieux du Royaume pour réaliser des échanges interculturels entre la France et le Maroc et d’équiper des associations en matériel sportif et informatique. Dans toutes les zones où se réalisaient les chantiers, un besoin était exprimé de façon récurrente par les associations rencontrées sur le terrain : 3, 5 voir 10 ordinateurs pour créer un espace dédié à l’informatique. Face à l’afflux et à l’hétérogénéité des demandes, aux profils variés des associations, à la répartition géographique des besoins, il fallait créer un nouvel outil pour répondre à ces attentes: c’est de là qu’est née l’idée de l’appel à projets «Assoclic, pour une chaîne de solidarité numérique», fin 2005.

Quels sont les objectifs de cet appel à projets ?
Le projet Assoclic permet d’identifier, sélectionner et accompagner les associations dans l’équipement et la structuration d’un centre informatique associatif, pour les aider à favoriser l’éducation et l’intégration socioprofessionnelle des jeunes Marocains et Marocaines des quartiers et zones rurales défavorisées. De façon plus globale, ce projet est né pour réduire ce que l’on appelle communément «la fracture numérique».

Quelles sont les associations de Beni Mellal qui ont bénéficié de cette chaîne de solidarité numérique et sur quels critères vous vous êtes basés pour un tel choix ?
Le comité de sélection de la région de Tadla-Azilal, présidé par la coordination régionale de l’Agence de développement social, a retenu 5 associations en 2007. Pour prendre sa décision, le comité régional de sélection s’est basé sur l’étude de la candidature émise par chaque association et une évaluation technique de terrain réalisée par les chargés de projet de l’Agence de développement social. Les critères de sélection retenus pour établir le choix final ont été la pertinence du projet, sa cohérence, son impact, sa viabilité et sa pérennité.

Quels sont vos partenaires ?
La particularité du projet Assoclic est qu’il regroupe des partenaires d’horizons différents (public, associatif et privé) ayant chacun son propre savoir- faire à apporter pour créer une approche intégrée. Au-delà des subventions, Assoclic n’aurait pu être réalisé sans les compétences professionnelles, l’engagement social et la connaissance du territoire des cadres et chargés de projet des coordinations régionales de l’Agence de développement social (et notamment ceux de Beni Mellal pour ne pas les citer). Les logiciels (Windows XP, pack Office) et licences nous ont été apportés par Microsoft, ainsi qu’une subvention pour les formations. L’Entraide nationale a mis à la disposition du projet ses 16 formateurs en informatique pour réaliser dans chaque région la formation de deux animateurs par association lauréate. Véolia nous a apporté des lieux et outils de communication, et surtout mis à disposition deux parrains à Tanger (Amendis) et Rabat (Redal). Tanmia nous a permis de mettre à la disposition de chaque lauréat un kit « société civile » destiné à donner des outils pour la recherche de financement par exemple, et a relayé la communication auprès des associations de développement via son portail tanmia.ma. L’Ecole nationale de commerce et de gestion de Tanger et les étudiants de son Club de solidarité numérique nous permettent de suivre et d’accompagner les lauréats. Enfin, Ateliers Sans Frontières Maroc pilote au niveau national cet ambitieux projet.

Quels sont vos projets à venir? Et les contraintes ?
Dans l’immédiat, nous réalisons une évaluation de la mise en œuvre des projets lauréats 2006. Cette évaluation individuelle des projets permettra lors d’un comité national de valorisation (sur conseil du comité régional de sélection) de récompenser les meilleures initiatives après 11 mois d’existence. A ce propos, nous solliciterons aussi les lauréats 2007 afin qu’ils puissent exposer et communiquer leur projet de centre informatique lors d’un évènement officiel. Enfin, la perspective d’un Assoclic 2 : le retour !… est prévue pour l’année prochaine : restez connectés sur www.assoclic.org pour plus de nouvelles !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *