Ifran : Généraliser la formation en TIC dans l’université

Le ministère de l’Education nationale, de l’Eseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique compte lancer prochainement le programme «Génie-sup» visant la généralisation de la formation en TIC aux étudiants de l’enseignement supérieur. «Le ministère est en cours d’initier un programme ambitieux qui est le programme Génie-Sup, dont l’objectif consiste à généraliser la formation en TIC à tous les étudiants de l’enseignement supérieur», a annoncé, lundi, à Ifrane la secrétaire générale du département de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Latifa Tricha. Intervenant lors d’un workshop sur le «7ème programme cadre européen de recherche et développement (PCRD) : opportunités pour les pays méditerranéens partenaires», Mme Tricha a précisé que ce programme, intervenant après le projet «Génie» visant à généraliser les TIC dans l’école nationale, tend à «développer la culture numérique de tous les acteurs de l’université (enseignants, personnel administratif, étudiants) et intégrer l’usage des TIC dans l’enseignement, la formation, la recherche et la gouvernance des établissements de l’enseignement supérieur». Elle a, à cet égard, relevé que ce projet, piloté par le ministère, ambitionne également la promotion du contenu numérique pédagogique au profit des étudiants et du personnel enseignant. Avec l’objectif de concrétiser la stratégie nationale en matière de TIC, le département de tutelle avait mis en place le réseau «Marwan», dédié à l’éducation, la formation et la recherche et qui a pour mission d’interconnecter les établissements universitaires et centres de recherche marocains entre eux et avec les réseaux internationaux de la formation et de la recherche », a-t-elle ajouté. Mme Tricha a exprimé la détermination du ministère à s’impliquer dans la mise en place de l’Eumedconnect 2, lancé récemment à Amman, avec la finalité d’interconnecter les réseaux de partenariat dans la région euro-méditerranéenne. Elle a rappelé d’autres mesures dans ce sens notamment la mise en place de l’Institut marocain de l’information scientifique et technique et le Campus Virtuel Marocain (CVM).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *