«Il faut plus de qualité et d’assiduité»

«Il faut plus de qualité et d’assiduité»

ALM : L’Académie de l’Oriental vient de programmer les examens blancs pour les 25 et 26 de ce mois pour initier les élèves à l’examen du baccalauréat. Mais certains répliquent que le choix de cette date est tardif et peut inciter à l’absentéisme précoce. Qu’en dites-vous ?
Mohamed Bennayade : Dans toute action d’évaluation, il y a des phases de préparation. Le ministère, après concertation avec les différents partenaires de l’action pédagogique, avait décidé d’initier les élèves à l’examen du baccalauréat. C’est dans cette perspective que les examens blancs sont programmés pour les première et deuxième années. L’objectif est de mettre les élèves dans de réelles conditions d’examens. Aussi bien en termes de temps qu’en termes de composition et de composantes de l’activité. C’est donc une manière de réviser ce qui a été fait et qui n’influe pas sur la note des contrôles de la classe. 
Concernant l’absentéisme précoce, il faut rappeler que l’organisation de l’année scolaire et l’assiduité des élèves ne sont pas tributaires des comportements irresponsables. Il y a aussi la réalisation des programmes qui impose des modalités de fonctionnement au niveau de tous les établissements. Toutes ces modalités font que l’année scolaire doit se dérouler d’une certaine manière. Et si chaque activité est prise comme prétexte pour encourager des actions qui abrégeront l’année scolaire, on se retrouve alors dans une situation qui nous dépasse. Or, l’objectif est la maîtrise du déroulement de l’année scolaire. C’est une action qui implique parents d’élèves, corps administratif et enseignants. Ces derniers doivent expliquer à leurs élèves l’intérêt majeur que revêt une telle action au niveau des corrections, des réajustements et des préparations.

Vous venez d’organiser une série de forums sur la promotion de l’administration scolaire. Qu’ont-ils apporté au corps administratif ? 
La réforme de l’enseignement suit des étapes dans sa réalisation et chaque étape a des axes prioritaires. On est arrivé cette année à la quatrième phase et qui consiste à re-qualifier tout le staff administratif. L’objetif de ces réformes est en adéquation avec la priorité de la phase dans laquelle il se trouve, c’est-à-dire une meilleure gérance de nos établissements. Et vu que ces derniers connaissent des difficultés, il fallait intervenir pour écouter le personnel concerné et lui proposer des alternatives. Le ministère avait déjà réfléchi à plusieurs propositions sur le plan social pour l’amélioration des conditions de travail et sur le plan de la diversité des approches. On a surtout focalisé sur la gestion participative et la gestion par projet d’établissement qui mobilise des aptitudes en mesure de propulser le rendement et d’éviter les fausses notes de l’amateurisme. Il fallait aussi faire sentir à ces administrateurs qu’ils avaient leur mot à dire.
Quant au nombre de bénéficiaires de ces forums, ils étaient de l’ordre de 1600 participants représentant les agents d’administration, les directeurs, les censeurs et les surveillants généraux. En plus des associations des parents d’élèves, les syndicats et les collectivités locales.

Ressources
AREF Oriental, Quartier Almassira – Oujda
Tél secrétariat : 061120844
Tél standardiste : 061120842/44
[email protected]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *