Infrastructures : Tata renforce son réseau routier

Infrastructures : Tata renforce son réseau routier

Le ministre de l’équipement et du transport, Aziz Rabbah, a procédé la semaine dernière à Tata au lancement de plusieurs chantiers vitaux pour le désenclavement de cette province.

Accompagné par une délégation officielle composée du gouverneur de la province de Tata, des chefs des services extérieurs, des élus et des  membres de la société civile, Aziz Rabbah a donné le coup d’envoi pour le lancement des travaux de la deuxième tranche de la route nationale numéro 12 reliant la ville de Tata à Zagora sur une longueur de 18 km, ainsi que l’inauguration de la première tranche de cette route qui s’étend sur 20 km, et qui devra permettre aux habitants de cette région d’économiser plus d’une heure et demie. M. Rabbah s’est enquis de l’avancement du Programme de mise à niveau territoriale pour la période 2011-2015 et qui prévoit la construction de 112 km de routes rurales. Ces projets permettront une hausse du taux d’accès de la population rurale au réseau routier à 78% et le désenclavement de 11.566 personnes. M. Rabbah s’est également arrêté sur l’évolution des travaux portant sur la réalisation de nouveaux ponts entre Tata et Taroudant, ainsi que l’inauguration de la nouvelle gare routière de Tata.

Selon la direction provinciale de l’équipement et du transport de Tata, près de 183,1 millions DH ont été alloués à la réalisation de projets routiers et d’ouvrages d’art à Tata durant la période 2013-2016. Il s’agit premièrement de projets qui portent sur la construction de plus de 228 km de réseaux routiers et la réalisation de deux ouvrages d’art. Les projets en cours de réalisation qui s’inscrivent dans le cadre du Programme national des routes rurales (PNRR2) concernent la construction et l’aménagement de 179 km de routes et la réalisation de trois ouvrages d’art.

Le PNRR2 de la province de Tata, qui porte sur la construction de 275 km de routes rurales avec un coût global de 176 millions DH, vise le désenclavement de 14.600 personnes. Le taux d’avancement de la réalisation des projets programmés au titre du PNRR2 s’élève à 80%.

Avec ces projets, la province de Tata essaie tant bien que mal de dépasser les contraintes structurelles qui entravent son développement, et ce dans le cadre d’une approche participative entre le département concerné, les autorités locales, les élus et la société civile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *