Investissements touristiques dans les provinces du Sud : Oued Eddahab-Lagouira dame le pion à Laâyoune

Selon le bilan dressé par la commission régionale des investissements dans la région de Oued Eddahab-Lagouira, vingt-trois dossiers d’investissement ont été approuvés par le CRI de cette région. Ces dossiers totalisent un montant de plus de 1333 millions DH (MDH), destinés essentiellement au secteur touristique (97%). Ces dossiers d’investissement, présentés par des investisseurs marocains et français, permettront la création de près d’un millier d’emplois. Selon Mohamed Abdallah Bouhjar, directeur par intérim du Centre régional d’investissement (CRI) à Dakhla, les investissements mobilisés dans le secteur touristique s’élèvent à 1296,67 MDH répartis sur neuf (9) projets, dont deux totalisent près de 1176 MDH et devront générer plus de 551 emplois. Le premier projet concerne l’extension d’un complexe touristique et résidentiel dans la baie de Dakhla sur une superficie de 50 ha pour une enveloppe de près de 700 MDH. Tandis que le second est relatif à la réalisation d’un nouveau complexe touristique et résidentiel au site «Boutalha» dans la baie de Dakhla, sur une superficie de 50 ha et pour un coût global de près de 507,27 MDH.
M. Bouhjar, qui a fait un exposé sur les dossiers d’investissement présentés dans différents secteurs d’activité, a mis en valeur l’intérêt particulier porté par les investisseurs marocains et étrangers, notamment dans le secteur touristique. Ceci en soulignant l’impact positif de ces investissements sur le développement économique et social de la région. Les autres projets approuvés par la commission concernent les secteurs de l’industrie de la pêche (8 MDH), des services (12,42 MDH), de l’agroalimentaire (11,62 MDH) et de l’énergie et des mines (4,5 MDH). Le choix de Dakhla par les opérateurs touristiques n’est pas le fruit du hasard. En effet, la région offre une palette de choix très large à ses visiteurs allant de l’hôtel classique à la maison d’hôtes, en passant par les complexes «pied dans l’eau», les campings, les campements «nature», bivouacs, école de surf, courses de dromadaires, compétitions de la pêche à la ligne et au lancer, circuits en plein désert, tourisme thermal, sports nautiques et de glisse. Considérée comme étant le joyau de la région de Oued Eddahab-Lagouira, la baie de Dakhla se positionne aujourd’hui comme une destination touristique internationale offrant aux vacanciers et visiteurs une palette variée de produits touristiques qui répondent à tous les choix et satisferont tous les caprices. Aux hôtels et autres structures existantes dans la baie de Dakhla, viennent s’ajouter une dizaine d’unités en cours de réalisation et des projets à l’étude. Parmi les projets structurants initiés pour valoriser les potentialités dont regorge la région et développer le secteur du tourisme au niveau de la péninsule de Dakhla, figurent celui de la création de six pôles touristiques pour inciter les investisseurs à venir s’installer.  Ces pôles qui gravitent autour de la baie concernent l’unité d’aménagement touristique au nord de Dakhla, la station balnéaire El Faro, la station thermale bénéficiant des eaux sulfureuses de Tawrta, Graret Fartet pour l’écotourisme, et enfin Porto Rico situé à l’entrée de la baie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *