Khénifra : Vers la mise à niveau de la petite et moyenne irrigation

Khénifra : Vers la mise à niveau de la petite
et moyenne irrigation

Le conseil provincial de Khénifra, réuni récemment en session ordinaire, a approuvé une convention portant sur la mise à niveau de la petite et moyenne irrigation et le développement agricole au niveau de la province. Fruit d’un partenariat entre le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, la Chambre régionale de l’agriculture de Meknès-Tafilalet et le conseil provincial de Khénifra, cette convention, qui traduit l’importance accordée par le département de tutelle à l’agriculture solidaire dans le cadre du Plan Maroc Vert (Pilier II), vise essentiellement la valorisation des ressources hydriques ainsi que la promotion des conditions de vie et de travail des agriculteurs au niveau de cette province. Plusieurs projets, dont la réalisation s’étale sur la période 2012-2015, sont programmés dans ce cadre pour un coût global estimé à 135,89 millions de dirhams (MDH) assurés par le ministère de tutelle alors que le conseil provincial se charge de l’encadrement des populations bénéficiaires et de faciliter la mise en œuvre des différentes actions prévues et la réalisation des projets prévus. Aux termes de cette convention, la Chambre régionale de l’agriculture devrait, de son côté, assurer l’organisation et la fédération des agriculteurs au sein d’associations et de coopératives, l’accompagnement des bénéficiaires dans la réalisation des projets et leur sensibilisation quant à l’importance des actions programmées et ce, à travers l’organisation de journées d’étude et de sessions de formation. Les dispositions de ladite convention prévoient, d’autre part, la mise en place d’une commission chargée du suivi et de l’évaluation des différentes phases de la mise en œuvre des projets programmés. Pour ce qui est de la mise à niveau de la petite et moyenne irrigation, les projets prévus portent sur la réalisation de travaux hydro-agricoles sur 700 ha dans la zone d’Amghas (33,27 MDH), l’installation de l’irrigation localisée sur 800 ha (43,20 MDH) et la mise à niveau des périmètres de la petite et moyenne irrigation sur une superficie de 905 ha (17,5 MDH). S’agissant du développement agricole de la région de d’Azaghar, les projets choisis concernent la modernisation et la valorisation de la production du miel (2,2 MDH), le renforcement de la production du lait (24,36 MDH) et la valorisation de la production des amandes (15,36 MDH).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *