Khénifra: Vibrant hommage à des figures de la scène féminine locale

Khénifra: Vibrant hommage à des figures de la scène féminine locale

C’est dans une ambiance festive que des acteurs associatifs de la citée des Zayanes ont choisi de rendre hommage, le weekend dernier, à des figures féminines qui se sont distinguées dans différents domaines, à l’occasion de la journée internationale de la femme.

En effet, cinq femmes, qui se sont distinguées sur la scène locale par leurs talents sportifs, leur abnégation et leur engagement dans l’action sociale et éducative, leur parcours politique et professionnel fulgurants ou encore par leur sacrifice au service de la patrie, ont été honorées lors d’une cérémonie organisée par l’Association des populations des montagnes du monde (bureau provincial), l’association Tifaouine pour la culture amazighe et le développement et l’organisation du scout marocain sous le thème: « La femme, un pilier fondamental du développement de la société ».

Il s’agit de Lhajja Yamna Morchid, première femme à présider une chambre d’artisanat à l’échelle nationale, Rabha Anouar, une ancienne résistante, Rachida Hamzaoui, joueuse du Club Chabab Atlas Khénifra (CAK), Latifa Bouallouchen, championne du Maroc en athlétisme (différentes catégories) et Naima Khoulane qui s’active dans le domaine.

Figure emblématique de la scène politique et féminine locale, Lhajja Yamna incarne de la manière la plus belle le modèle de réussite de la femme rurale et amazighe.

Cette sexagénaire a marqué l’histoire du Royaume en ce sens qu’elle fût la première femme marocaine à présider aux destinées d’une chambre professionnelle d’artisanat en 1993.

La deuxième femme à être honorée, à cette occasion, est la résistante Rabha Anouar et ce, en récompense à ses sacrifices au service de la patrie à travers sa participation à la lutte pour l’indépendance du pays au sein de la première cellule de résistance créée au niveau de la ville de Khénifra par des nationalistes à l’époque.

Dans le domaine de l’action sociale et éducative, les organisateurs ont choisi de rendre hommage à Naima Khoulane en reconnaissance à son engagement professionnel avec abnégation au sein de l’établissement de protection sociale « Dar Al Fatat ».

« Mère » de toutes les pensionnaires de ce centre, Mme Anouar consacre tout son temps à l’assistance, l’orientation et l’accompagnement des bénéficiaires de ce centre.

Dans le secteur sportif, un hommage appuyé a été rendu à Latifa Bouallouchen, une jeune athlète pétrie de talent qui compte à son actif plusieurs consécrations à l’échelle régionale, nationale et internationale en 1.500m et 800m (catégorie des minimes, cadettes et juniors) et aux championnats arabe et maghrébin du sport scolaire.

Pour des observateurs de la scène sportive locale, voire nationale, cette lycéenne de 18 ans, qui poursuit ses études en baccalauréat cette année, constitue un grand espoir de l’athlétisme national si les conditions nécessaires sont réunies pour qu’elle exprime davantage son talent.

La joueuse du CAK (de 1997 à 2011), Rachida Hamzaoui, et à travers elle toute l’équipe féminine de football de Khénifra a, pour sa part, eu droit aux honneurs. Les Zayanies constituent, en effet, une source de fierté pour toute la région après leur exploit historique en remportant pour la deuxième année consécutive la prestigieuse coupe du Trône.

Après avoir permis au public de la cité des Zayanes de goûter aux délices du sacre pour la première fois de l’histoire sportive de toute une région en s’adjugeant la chère coupe lors de la saison 2010-2011, le CAK a réussi à conserver le titre en 2011-2012, devenant ainsi l’équipe féminine la plus titrée à l’échelle nationale en coupe du Trône du football féminin (2 titres sur les quatre éditions organisées jusqu’à présent).

Pour les organisateurs, le choix porté sur ces figures féminines n’a pas été fortuite, car elles représentent différents domaines, ont fait du chemin et marqué leur secteur d’activité et ont eu le mérite de contribuer au rayonnement de la province.

Cette cérémonie d’hommage se veut également un geste de reconnaissance aux efforts considérables déployés par des femmes ayant honoré toute une région qui regorge de compétences et de talents, ont-ils souligné.

La cérémonie, à laquelle ont pris part différents acteurs locaux, a été animée par des troupes folkloriques, notamment de l’art d’Ahidous, et d’autres groupes de jeunes artistes locaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *