La CGEM s’intéresse au Nord

La CGEM s’intéresse au Nord

Après Meknès, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, lundi 5 mars à Tanger, son conseil d’administration.
Cette deuxième étape, qui entre dans le cadre de la nouvelle philosophie de la CGEM, sera suivie par des visites de travail dans les villes d’Agadir, Laâyoune et Marrakech. Selon le président de la CGEM, l’objectif est d’échanger des idées avec les entrepreneurs locaux, membres de la CGEM, et de prendre connaissance de leurs suggestions et propositions. Dans sa nouvelle dynamique pour la promotion de la mise à niveau de l’entreprise marocaine et l’assainissement du climat des affaires, la CGEM a initié récemment une charte de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) et, en guise d’incitation pour l’adoption des bonnes pratiques, un Label CGEM pour distinguer les entreprises les plus performantes et qui sont aux normes des standards internationaux.
Lors de la réunion de Tanger, les membres du conseil d’administration de l’organisation patronale ont examiné l’état d’avancement de la mise en application de son Label et les actions à entreprendre pour sa promotion.
Le conseil, dont les travaux ont duré toute la matinée, a examiné, entre autres, le programme de mise à niveau, la libéralisation des échanges et le budget de la CGEM. L’assistance a particulièrement suivi un exposé sur la candidature de Tanger pour l’organisation de l’exposition internationale 2012, présenté par le wali de la région Tanger- Tétouan et président de l’association « Tanger expo 2012 », Mohamed Hassad, lequel a ainsi insisté sur les enjeux de cet événement pour le développement local et les préparatifs de la ville pour abriter cette manifestation universelle. A cet égard, Moulay Hafid El Alamy s’est déclaré «optimiste et confiant» quant à l’aboutissement de cet ambitieux projet et exprimé la ferme volonté de la Confédération de tout mettre en œuvre pour appuyer ce dossier en faisant jouer ses relations à l’étranger. «Nous allons exercer du lobbying en faveur de cette candidature là où nous avons des relations», a affirmé le président de l’organisation patronale.
Répondant à une question concernant l’objectif du nouveau bureau de la CGEM, Moulay Hafid El Alamy a répondu que le rôle de la CGEM «est d’accompagner les entreprises pour l’amélioration de leurs performances et compétitivité», appelant tous les membres à mettre la main à la pâte et de contribuer à cette action qui vise l’épanouissement de l’économie nationale. Pour les infractions relatives au Code du travail et qui sont commises par quelques investisseurs étrangers établis à Tanger, Moulay Hafid El Alamy a rappelé que ces derniers doivent d’abord répondre à certains critères pour s’installer au Maroc et que la CGEM s’est engagée à étudier ces dossiers pour mieux satisfaire les doléances des concernés. M. El Alamy a précisé, en outre, que son organisation œuvre pour la création d’un climat pour la mise à niveau des entreprises, rappelant, par la même occasion, la mise en place d’un programme d’appui aux associations professionnelles (PAAP). Au terme des travaux de ce conseil, le président de la confédération patronale a animé un point de presse au cours duquel il a expliqué que Tanger «connaît un grand essor économique et est en pleine restructuration». «Nous voulons participer et appuyer ce dynamisme et cette effervescence», a dit M. El Alamy qui était notamment entouré du vice président de la CGEM, Mohamed Chaibi et du vice président de la CGEM-Nord, Jamal Mikou. Il a également indiqué que les zones industrielle et économique de la ville comme le nouveau port Tanger Med «impressionnent et encouragent».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *