La colombe blanche rend hommage à Youssef Chahine

La colombe blanche rend hommage à Youssef Chahine

La plus andalouse des villes du Royaume accueille les pays de la Méditerranée. Ils témoigneront de leur culture et histoire communes ainsi que leur diversité et identité multiple par le biais du cinéma. Et ce, lors de la 15ème édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT).
Les visiteurs de Tétouan découvriront le temps de ce festival qui aura lieu du 28 mars au 4 avril à travers la compétition officielle et la section hors compétition des films inédits et d’une grande qualité artistique. Ce sont des œuvres produits en 2008 en provenance des pays du pourtour méditerranéen notamment de la Roumanie, Turquie, Palestine, Syrie, Egypte, Liban, Espagne, Grèce, Italie, France, Tunisie entre autres. Ainsi, cet événement constitue l’une des rares occasions d’une large diffusion de ce cinéma méditerranéen. Un cinéma qui «étonne, détonne, reste une des plus fortes mémoires vivantes, et demeure novateur, pertinent et dénonciateur», selon le critique  de cinéma Roger Chemouni. La compétition officielle se décline en trois catégories. Concourent dans la catégorie longs-métrages douze films dont «Le temps des camarades», du réalisateur marocain Mohamed Chrif Tribak. Ils seront évalués par un jury présidé par le réalisateur marocain Jilali Ferhati entouré d’autres grands noms du cinéma, et qui devrait décerner  les six prix dédiés à cette catégorie dont le Grand Prix de la ville de Tétouan qui est d’une valeur de 70.000 DH. Pour les trois prix de la section court-métrage, le Maroc est en lice aux côtés de dix autres productions, avec «Le général», de Mourad Elkhaoudi et Saâd Tsouli, et «Izorane», de Alaoui Lamharzi Azilarab. Par ailleurs, la compétition sera rude pour décrocher le seul prix (40 000 DH) de la catégorie documentaire où concourent onze films notamment le merveilleux documentaire marocain «Ces mains-là» du réalisateur Hakim Belabbès. Le jury de cette catégorie est présidé par le réalisateur marocain Noureddine Gounajjar. Et comme tous les autres festivals du cinéma du monde organisés cette année, le FICMT rendra hommage à Youssef Chahine, une grande figure du cinéma méditerranéen et international disparue en septembre 2008. D’autant plus que «Youssef Chahine a toujours eu une relation particulière avec ce festival. Il était parmi les premières personnalités célèbres à participer au festival et ce lors de la 4ème édition. Il a même participé financièrement à l’organisation de la 5ème édition», avaient déclaré les organisateurs lors de la conférence de presse organisé lundi 16 mars à Casablanca. Ainsi en plus de la projection d’une dizaine de ses films, sera tenu un colloque abordant l’expérience cinématographique exceptionnelle de Youssef Chahine.
Un hommage sera aussi rendu à Hassan Skalli, l’un des acteurs les plus talentueux du cinéma marocain. Témoignages et débats mettront en lumière les diverses facettes de Hassan Skalli, l’homme et l’artiste. Il constituera ainsi un modèle pour aborder l’expérience de l’acteur marocain en général dans sa progression dans l’industrie et l’art cinématographique. Sont également prévus durant ces sept jours de cinéma méditerranéen non-stop plusieurs autres programmes : la projection d’une sélection d’une vingtaine de films de la section hors compétition, la projection d’une sélection de films issus de la «Quinzaine des Réalisateurs», ainsi que la projection d’une sélection de films espagnol réalisé durant les 50 dernières années. Notons que les projections des films du festival se feront dans les trois salles mythiques de la ville de Tétouan, à savoir le «Teatro espagnol», la salle officielle du festival, fondée en 1916, rénovée en 2008 et qui peux accueillir avec la deuxième salle l’ «Avenida» jusqu’à 1100 spectateurs, ainsi que l’Institut français de Tétouan. Les festivaliers pourront accèder aux projection en achetant soit un passe ( 50 DH pour adulte et 30 DH pour étudiant) soit des billets de 10 DH. Les cinéphiles de la ville de Tétouan seront gâtés !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *