La pénurie des matériaux de construction pèse sur le BTP

La pénurie des matériaux de construction pèse sur le BTP

Le secteur du bâtiment et des travaux publics bat sont plein, actuellement, à Laâyoune. Néanmoins, les chantiers de la ville risquent d’accumuler un retard conséquent à cause de la pénurie des matériaux de construction, qui se font presque inexistants sur les marchés locaux depuis quelques mois.  Pour le moment, nombreux sont les chantiers ouverts qui se sont vu contraints de suspendre leurs travaux en attendant de se procurer les matériaux en quantités suffisantes. Ainsi, la demande massive sur ces matières premières est liée avec la flambée des prix au niveau de tous les marchés du Sud. A titre d’exemple, le sac de ciment qui coutait 55 dirhams, il y a quelques temps, est vendu à présent à 80 dirhams. Sachant que Laâyoune dispose d’une unité industrielle de fabrication du ciment et que cette ville devrait, normalement, assurer les besoins des trois régions du sud.
Notons que Laaâyoune dispose d’une installation de broyage et de conditionnement de ciment, d’une capacité de production annuelle de 250.000 tonnes, de conception moderne, entièrement automatisée et répondant aux normes internationales en matière de qualité et de protection de l’environnement. Cette installation comprend, un atelier de broyage ciment quatre silos de stockage ciment vrac de 3000 tonnes de capacité, un atelier d’ensachage ciment de 100 tonnes/ heure, une installation de chargement vrac de 150 tonnes/ heure, ainsi qu’un ensemble de locaux administratifs et techniques. Rappelons que le manque de ciment a, déjà, fait l’objet en janvier dernier d’un large débat lors de la tenue de la session ordinaire du conseil municipal de Laâyoune. 
A cette occasion, les responsables de cette unité industrielle avaient souligné que leur production en ciment se faisait en quantité suffisante et qu’ils prévoyaient d’en produire le double dans les jours suivants. Cette insuffisance des matériaux de construction est devenue la principale préoccupation des professionnels du BTP dans la ville de Laâyoune, qui voient aujourd’hui l’avancement de leurs chantiers et travaux menacé. Pour certains de ces professionnels, ce manque est dû principalement au monopole exercé par certains grands commerçants et distributeurs de ces matières, qui les revendent au marché noir. «Les autorités compétentes doivent intervenir d’urgence pour régler cette situation, qui est inconcevable et qui risque de nuire à la croissance de la ville, sans oublier les pertes financières que cela engendre, je pense que l’Etat doit appliquer des lois répressives pour ceux qui monopolisent ces matériaux», explique à ALM Lmahjoub Abih, l’un des professionnels du BTP de la ville.
Cette situation menace le secteur du bâtiment et travaux publics qui connaît un dynamisme certain grâce aux programmes d’équipement et de logements initiés par les pouvoirs publics pour répondre à une demande de plus en plus forte, particulièrement dans la ville de Laâyoune.
Dans cette optique, la société d’aménagement Al-Omrane Al Janoub travaille actuellement sur un grand chantier qui consiste en la réalisation de près de 22.500 d’unités d’habitat, dont 20 mille sont destinés à l’habitat social toutes formes confondues. L’objectif étant d’accompagner le développement que connaît cette ville dans tous les domaines notamment celui de l’habitat, et pour répondre aux besoins de la population de cette région du Royaume. Ces projets contribueront également au renforcement des infrastructures de base dans la ville et à l’absorption de l’habitat insalubre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *