La principale avenue de Laâyoune «Route de Smara» en chantier

La principale avenue de Laâyoune «Route de Smara» en chantier

D’ici le début du mois de décembre prochain, la principale avenue de Laâyoune «Route de Smara» sera en chantier pour réaménager d’une manière plus moderne et confortable l’ensemble de ses artères et d’élargir ce grand boulevard. La durée des travaux est estimée selon les études à 15 mois. L’objectif est de doter à terme le centre-ville d’un urbanisme moderne et harmonieux, qui répond aux attentes de la population de Laâyoune. Ce projet sera réalisé par la Municipalité de Laâyoune et l’Agence du développement socio-économique des provinces du Sud, et le ministère de l’intérieur, contre un coût estimé à 70 millions de dirhams. Les travaux de ce projet vont porter sur l’élargissement des voies tout au long des 7 km qui passeront à six au lieu de quatre actuellement. Le renouvellement du réseau d’éclairage public, la réalisation de mobilier urbain, l’aménagement des espaces verts et la création d’un système d’arrosage, l’aménagement des abords, carrefours, allées et trottoirs. Des mesures seront prises pour limiter la vitesse sur cet axe, en y créant plusieurs ronds-points dont les abords obligeront les conducteurs à ralentir pour diminuer le nombre des accidents enregistrés au niveau de ce boulevard. Cette avenue est le principal centre de la ville de Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud, et connaît une forte fréquentation, notamment durant la nuit, moment préféré pour les habitants sahraouis pour se distraire et pratiquer leurs jeux populaires favoris. Deux autres importants projets seront réalisés également dans la ville de Laâyoune, plus précisément à la place Oum Saâd, le premier porte sur la construction d’un Centre des conférences qui devrait remplacer l’actuel Palais des congrès, et l’autre sur la construction d’une grande salle de théâtre qui devrait, une fois mise en service, assouvir l’appétit des jeunes de Laâyoune en matières de culture. Ces projets rentrent dans le cadre de la dynamique urbaine que connaît la ville qui fait aujourd’hui l’objet d’un fort mouvement d’urbanisme avec notamment l’ouverture de nouvelles zones d’urbanisme et la création de nouveaux quartiers à l’est, et ce après la déclaration de Laâyoune en 2008, ville sans bidonvilles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *