La ville accueille la Caravane de la paix

La ville accueille la Caravane de la paix

Après avoir sillonné les principales villes européennes, les participants à la Caravane de la paix sont arrivés, lundi 14 juin, à Tanger. A cet effet, les habitants de la ville leur ont réservé un accueil chaleureux. Présidée par Zahra Hidara, présidente de l’Association sahraouie pour la solidarité du projet d’autonomie (ASSPA), cette caravane a tenu son premier grand rassemblement à la mémorable Place du 9 avril où feu SM Mohammed V avait prononcé, il y a plus de 63 ans, son discours historique réclamant l’indépendance du Maroc. Munis entre autres de drapeaux marocains, de portraits de SM Mohammed VI, les membres de cette caravane se sont ensuite rendus à la célèbre Place des Nations où ils ont été accueillis notamment par le président du conseil de la commune urbaine de Tanger, Samir Abdelmoula, le secrétaire général de la wilaya de Tanger-Tétouan, Mustapha Ghannouchi, le président du conseil de la préfecture de Tanger-Assilah, Abdelhamid Aberchane, des présidents des conseils d’arrondissements et plusieurs acteurs de la société civile. Organisée par l’ASSPA, cette caravane, à laquelle prennent part les deux artistes marocains Naïma Lamcharki et Hassan Foulane, connaît la participation d’un nombre important de Marocains résidant à l’étranger. «Nous saluons le sens de la solidarité et de soutien d’un nombre important d’arabes participant à cette caravane notamment des Algériens, des Tunisiens, des Egyptiens, des Palestiniens ainsi que des Européens», a précisé Mme Hidara.Cette militante qui avait été à l’origine de la création en France de l’Association organisatrice de la Caravane de la paix a souligné que cet événement s’assignant pour objectif «de mobiliser et de démontrer à l’opinion publique l’importance du plan d’autonomie des provinces du Sud proposé par le Maroc». Et de faire remarquer que cette proposition ayant constitué la meilleure solution à la question du Sahara, «permettant par conséquent de mettre un terme au calvaire des Marocains séquestrés à Tindouf». De son côté, Mohamed Fakhriddine, l’un des membres actifs de cette caravane, a indiqué que «cette initiative confirme l’engagement de notre pays pour la paix. Nous voulons exprimer à travers cette Caravane notre attachement à la marocanité des provinces du Sud. Nous contribuons ainsi à la défense de notre intégrité territoriale qui n’est pas discutable». Et d’ajouter que «nous cherchons également à informer l’opinion publique, à travers le monde, des souffrances endurées par nos frères séquestrés à Tindouf afin de mettre un terme à leur calvaire». Il est à noter que cette caravane qui a démarré à Bruxelles a sillonné les villes de Paris, Lyon, Marseille, Barcelone, Madrid et Algésiras. Et Tanger a été la première étape d’un périple dans les grandes villes marocaines : Rabat, Marrakech, Agadir, Guelmim, TanTan, Tarfaya, Boujdour, Dakhla et Laâyoune. Basée en France, l’ASSPA a essentiellement pour objectif de faire connaître le contenu du projet d’autonomie ainsi que la culture des provinces du Sud à travers l’ouverture d’un espace de dialogue surtout comme force mobilisatrice et de soutien avec les Marocains séquestrés à Tindouf.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *