La ville du détroit participe à la Conférence Polismed de Rome : Faire connaître les potentialités et vendre la destination Tanger

La ville du détroit participe à la Conférence Polismed de Rome : Faire connaître les potentialités et vendre la destination Tanger

Présidés par Fouad El Omari, maire de Tanger, les travaux de la dernière réunion de préparation à cette conférence se sont déroulés, vendredi 23 septembre, en présence des membres du comité d’organisation de cette manifestation. «La participation de la ville à ce genre d’événement constitue une bonne opportunité pour faire connaître ses potentialités et vendre la destination Tanger», indique M. El Omari à l’issue de cette réunion. Il est à noter que le projet Polismed est une initiative de collaboration parmi les principales villes côtières du pourtour méditerranéen. Il se concentre sur les nouvelles voies pour la «transformation durable » des zones urbaines, les conséquences de la croissance démographique et de l’urbanisation sur ces zones, et sur les réponses à donner à ces différentes contraintes. Par ailleurs, la Conférence internationale Polismed sera organisée par l’Institut pour les relations entre l’Italie et les pays d’Afrique, de l’Amérique latine et du Moyen-Orient (IPALMO), l’Institut du développement urbain arabe (AUDI) et la commune urbaine de Rome. Elle connaîtra la participation de neuf villes méditerranéennes, notamment Tanger, Barcelone, Marseille, Rome, Nicosie, Tunis, Alger, Beyrouth et Istanbul. Un grand nombre d’intervenants, dont des chercheurs universitaires, des décideurs politiques et des experts, tentera, au cours de cette conférence, de fournir une perspective exhaustive des connaissances actuelles sur les interactions dynamiques et complexes entre phénomène d’urbanisation et changements environnementaux.
Selon les organisateurs, cette manifestation s’assigne pour objectif entre autres de trouver les moyens de réduire le flux d’immigrants du Sud vers le Nord, à travers la mise en œuvre de schémas de développement économique local durable et de faciliter également les relations de coopération technique et financière entre les villes de la région MENA et leurs homologues européennes, les organisations internationales, les institutions financières, les partenariats public-privé (PPP)… «Ce qui montre que les villes du sud de la Méditerranée peuvent apporter beaucoup à celles du nord à travers leur expérience dans certains domaines», précise Jean-Charles Lardic, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts à Marseille et membre du comité d’organisation de la Conférence internationale Polismed.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *