Laâyoune : Alerte sur la propagation des déchets ménagers

Laâyoune : Alerte sur la propagation des déchets ménagers

La ville de Laâyoune connaît une importante croissance démographique ainsi qu’une implantation forte des unités industrielles, notamment au niveau du port de la ville, ce qui pose notamment le problème de sa propreté. 
Suite aux recommandations du conseil municipal de Laâyoune, une étude importante a été établie par le cabinet d’étude belge Asbel Epuvaleau. Son objectif étant d’étudier la gestion des déchets et d’arriver à définir les modalités organisationnelles, financières et techniques en vue d’assurer l’élimination de tous les déchets, dans le respect de l’hygiène publique et de la protection de l’environnement. Il s’agit également d’assurer l’optimalisation des solutions de gestion contrôlée pour en réduire les coûts et en assurer la pérennité.
Selon cette étude, la décharge actuelle endommage grièvement l’environnement local situé à l’intérieur du périmètre urbain, et dont les déchets sont dispersés sur plus de 280 hectares. Le problème se complique par l’existence d’une surface de moins de 3 hectares couverte de déchets sur une hauteur de plus d’un mètre. Celle-ci constitue un lieu de pâturage d’animaux.
En ce qui concerne la décharge actuelle, l’étude prévoit des actions à mettre en œuvre avec les moyens dont disposent les communes de la région, et qui sont le bornage du casier (pré bornage réalisé), la création d’une digue de délimitation du casier et la création d’une piste d’accès des camions sur les déchets.
D’autres actions doivent aussi être faites notamment, le ramassage des déchets sur les 250 ha, la réalisation des fossés et du système de stockage, ainsi que le rassemblement de tout le stock de déchets inertes à proximité de la décharge.
Le côté éducatif est aussi présent dans cette étude, en recommandant l’organisation d’un grand concours avec toutes les écoles de la ville, pour permettre d’initier une réflexion auprès de jeunes et d’assurer une couverture médiatique de cette campagne. Il serait même intéressant d’en faire une exposition et de permettre au public de voter, ce qui amènerait également certains parents d’élèves à réfléchir sur leurs comportements.
Maintenant que le côté théorique est terminé, il ne reste que l’exécution  sur le terrain, pour laquelle le conseil municipal de Laâyoune prévoit une durée de 15 mois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *