Laâyoune :Allons au théâtre !

Pour marquer la journée mondiale du théâtre qui correspond au 27 mars de chaque année, la ville de Laâyoune organise, jusqu’au 11 avril ses premières journées théâtrales. Organisées par la délégation régionale de la culture, ces journées ont pour thème «Le théâtre, acte civilisé», pour mettre l’accent sur la mémoire du théâtre marocain, riche en création.
Par ailleurs, les organisateurs font également de ces journées une occasion pour faire connaître la situation actuelle de cet art. Au menu de ces journées, figurent des conférences traitant des origines de la création théâtrale dans le Sud marocain, ainsi que des ateliers portant sur les techniques de l’expression corporelle, l’improvisation théâtrale, et les techniques du plateau. Ainsi, Laâyoune cherche aussi à rendre hommage à l’un des pionniers du théâtre marocain, à savoir Abderrahman Ben Zidan. D’ailleurs, cet artiste partagera ses expériences et son amour du théâtre avec les admirateurs de cet art à Laâyoune, en présentant notamment son dernier ouvrage, intitulé « La culture marocaine, des marques après des marques ».  «Le théâtre a toujours été le reflet de la société à travers ses étapes historiques, et il a joué un rôle culturel et sociétal important, et via ces journées la ville abrite le théâtre et l’aide à s’ouvrir sur les phénomènes de la société», explique  Abderrahman Ben Zidan. D’autres grandes figures de la littérature marocaine participent à ces journées, venant notamment  de Rabat, Tanger, et Meknès, comme Abdelkrim Berrechid qui anime une séance de formation en théâtre au profit des élèves des établissements scolaires de la ville. Ces grands dramaturges vont partager avec leur public, une partie de leur vision sur cet art et la façon dont celui-ci peut contribuer à l’épanouissement de l’être humain. En marge des journées, des soirées poétiques, et des expositions des arts plastiques sont aussi au programme. Ces journées se veulent également une occasion de réflexion sur la situation de cet art à Laâyoune. Cette ville s’est vue déployer des efforts immenses pour promouvoir cet art qui souffre du manque d’infrastructures, ne possédant pars de salle de théâtre professionnel. Pour leur part, les dramaturges locaux ont su adapter des pièces internationales au dialecte hassani. Sans s’arrêter sur les diverses lacunes qui entourent le théâtre marocain,  ces artistes s’activent dans l’organisation d’événements nationaux et internationaux, dans la ville de Laâyoune, pour  voir cet art réaliser un saut un qualitatif et traverser les frontières. 
Lors de cette rencontre, les différents intervenants ont souligné que ces premières journées théâtrales de Laâyoune sont des festivités qu’a choisies cette ville pour fêter à sa manière la Journée mondiale du théâtre, pour sensibiliser l’opinion publique locale à la prise en considération de la création artistique dans le domaine du développement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *