Laâyoune-Boujdour : 143 MDH pour améliorer l’industrie et le commerce

Le siège de la wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et celui de la province de Boujdour ont abrité, mardi dernier, la cérémonie de signature de trois conventions portant sur la réalisation d’importants projets dans le secteur commercial et industriel. L’objectif étant de diminuer le taux de chômage dont souffrent les jeunes de la région. Ces conventions ont été signées par Ahmed Réda Chami, ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Ahmed Hajji, directeur général de l’Agence du Sud, Anass Alami, président du Groupe CDG développement, Larbi Touijer, gouverneur de la province de Boujdour, et Khalil Dakhil, wali de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra. Selon un communiqué du ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies et dont une copie est parvenue à ALM, il s’agit de la mise en place de trois grands projets, à savoir la création de la zone d’activités économiques de Laâyoune, la modernisation des commerces de proximité de la région et la création de la zone industrielle du nouveau port de Boujdour. D’après ce communiqué, le premier projet, portant sur la création de la zone d’activités économiques de Laâyoune est réalisé en partenariat avec le département de l’artisanat, l’Agence du Sud et la Caisse de dépôt et de gestion (CDG-Développement) sur une superficie d’environ 140 ha dont 30 ha déjà mobilisés. Ce projet ciblera les PME et PMI ainsi que les prestataires de services liés à l’industrie. A son tour, le deuxième projet relatif à la modernisation des commerces de proximité de la région de Laâyoune- Boujdour-Sakia El Hamra s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Rawaj-Vision 2020. Réalisé avec le concours de l’Agence du Sud, ce projet vise l’accompagnement des commerçants dans leurs efforts de modernisation par la formation, l’expertise et par la contribution au financement des acquisitions d’équipements. Ledit projet permettra la modernisation de 2000 commerces de proximité pour un montant global de 63,2 millions DH, dont 1000 commerçants bénéficieront de l’appui au titre de l’année 2011 et le reste au titre de l’année 2012. Pour sa part, le troisième projet concerne l’aménagement, le développement, la promotion, la commercialisation et la gestion de la zone industrielle du nouveau port de Boujdour. D’un coût global de 80 MDH, cette zone industrielle bénéficiera des opportunités offertes par sa proximité du port de Boujdour, notamment l’accès privilégié aux ressources halieutiques de la région et permettra d’attirer plus de 600 millions de dirhams d’investissement privé et la création de 3000 emplois. Ce projet a pour objectifs l’émergence d’activités industrielles à effet de levier à même de permettre à la province de Boujdour d’assurer le développement économique et social requis.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *