Laâyoune-Boujdour : Un nouveau visage pour la région

Laâyoune-Boujdour : Un nouveau visage pour la région

Plus d’un milliard de dirhams est le montant consacré pour l’aménagement urbain de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra durant la période 2010-2014.

Une série de projets de dimensions structurelle, résidentielle, fonctionnelle, paysagère et environnementale sont en cours de réalisation dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et qui consistent à affirmer l’architecture de cette région, viabiliser les quartiers sous-équipés, réaménager les jardins et espaces publics dégradés, et renforcer les infrastructures de base.

Ces chantiers promettent de dynamiser l’économie de cette région saharienne et de renforcer son identité, et rentrent dans le cadre d’un programme de mise à niveau urbaine de cette région dont la population dépasse les 250 mille personnes.

L’enveloppe budgétaire destinée à ces projets a atteint 1.117.670 DH sur la période 2010-2014 et ce suite à l’accord signé par le Conseil de la région (164 MDH), l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud (407 MDH), la direction générale des collectivités locales et d’autres partenaires (plus de 546 MDH).
Ces projets s’inscrivent dans des programmes de développement urbain de la ville de Laâyoune (455 MDH), de renforcement de l’infrastructure sportive de la ville (95,674 MDH) et de mise à niveau de la commune de Foum El Ouad (110 MDH), en plus de la mise à niveau urbaine de Tarfaya (195 MDH) et l’amélioration de l’infrastructure de la ville de Boujdour (108 MDH).

A ce jour, les travaux battent leur plein pour l’aménagement des principaux boulevards de la ville de Laâyoune dont la célèbre avenue Smara s’étendant sur plus de 7 km et qui portent sur l’aménagement de la voirie et de l’éclairage public, l’amélioration de la qualité du cadre bâti et du paysage urbanistique, le renforcement des services publics de proximité et l’aménagement de nouveaux espaces publics.

A cela s’ajoute la construction d’une nouvelle gare routière contre une enveloppe de plus de 28 millions DH. Ainsi que le projet d’aménagement de la place Oum Saâd avec la construction d’un centre des conférences et d’un théâtre pour un coût estimé à plus de 140 millions DH et la construction de la plus grande bibliothèque au sud marocain pour 25 millions DH. Cette ville sera dotée aussi d’une piscine olympique conforme aux standards internationaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *