Laâyoune : Démantèlement d un réseau international de trafic de drogue

Laâyoune : Démantèlement d un réseau international  de trafic de drogue

Les services de brigade de la gendarmerie royale de Laâyoune, en collaboration avec les services de la police judiciaire d’Agadir et Casablanca, ont réussi, récemment, à démanteler un réseau de trafic de drogue à l’échelle mondiale basé à Laâyoune suite à la saisie d’une grande quantité qui dépasse les 7 tonnes de chira dans trois conteneurs à poissons.
Selon des responsables de la brigade de surveillance et de lutte contre les stupéfiants relevant de la douane, les faits remontent au samedi dernier lorsque les services de douane du port d’Agadir ont intercepté une grande quantité de cette drogue dissimulée au milieu d’une cargaison de 21 tonnes de poisson venant de Laâyoune et en partance pour la Grande-Bretagne, mais aucune arrestation n’a été opérée dans l’immédiat.
Une enquête a été enclenchée sur-le-champ par la Brigade nationale de la police judiciaire en concert avec les éléments de la douane et la brigade de la gendarmerie royale au port de Laâyoune (Almarsa) d’où provenait cette cargaison pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire de trafic international. Ces investigations ont abouti à l’arrestation, par les services de la police judiciaire de Casablanca, d’un homme d’affaires originaire de la ville de Laâyoune, où il possède une unité de congélation de poisson basée dans la zone industrielle au port de cette ville utilisée comme façade pour ses activités illégales.
Sur la base d’informations fournies aux services compétents, une opération de perquisition a été menée par les services de la brigade de la gendarmerie royale d’Almarsa et qui a aussi abouti à la saisie d’une autre quantité de chira à l’usine où a été préparée les cargaisons de poisson et de drogue, et qui faisait office de lieu de stockage.
Selon des sources proches du dossier, un mandat d’arrêt international a également été émis pour l’arrestation d’un investisseur étranger soupçonné d’être inculpé dans cette affaire, alors que l’enquête est toujours en cours pour identifier les autres commanditaires de cette opération de trafic de drogue.
A rappeler qu’une équipe d’intervention de la gendarmerie royale de Tarfaya a réussi, fin juillet dernier, à arrêter 8 individus en possession d’une tonne et demie de chira, alors que les limiers de la police judiciaire de Laâyoune ont mis la main sur un distributeur de psychotropes importés d’Algérie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *